« Bordel, j’lache des parpaings, j’en fous partout par tonnes

J’baffe ou bien j’harponne, dites qu’le babtou cartonne
Donc j’reviens juste parce que le rap manque de mots
Que les MCs mentent de trop et trop souvent changent de peau
Non, non je n’suis pas un leader, simplement ghetto chroniqueur
Ils m’ont reproché ma rigueur, je ne fais que mon taf de rimeur
Vas-y fait couler la liqueur, passe moi l’mic avant qu’il meurre
Ils ont méprisé l’auditeur mais j’suis d’retour alors dis leur

J’reviens pour modifier les données
Même si le gong a sonné
J’kick, j’peux pas t’abandonner »

Kool Shen, J’reviens

2 commentaires à propos de “« Bordel, j’lache des parpaings, j’en fous partout par tonnes”

Laisser un commentaire