devant et devant encore nouvelle mouture

DEVANT

devant il y a un enfant qui avance avec peine devant il y a un enfant qui peine devant il y a un enfant en haillon devant porte un tee-shirt rouge devant un tee-shirt troué devant l’enfant des traces de gale devant il en a sur les jambes devant l’enfant pieds nus avance devant il marche dans le sable devant sur les traces des camions devant dans les traces des voitures devant c’est tombé dans le sable devant tombé sur lui devant cet enfant dans le sable devant cet enfant pas de chance devant avançons en scooter devant nous devant pas de casque devant nous sortons du quartier devant le sol devient bitume devant nous sortons du quartier devant nous nous souvenons de l’enfant et pleurons

devant nous quittons la voiture devant nous filons vers les portes devant nous choisissons les fruits devant c’est lumineux devant c’est coloré devant on piochera dans des livres devant des réflexions à propos des changements climatiques devant il y a même un espace devant les enfants peuvent jouer devant on dit manipuler devant ils peuvent les colorier devant les enfants restent sous la responsabilité devant nous des parents devant nous pouvons approcher devant carte fidélité devant nous aimons regarder devant nous choisissons local devant choisissons responsable devant choisissons en conscience devant choisissions éthique-bio devant choisissons max-havelard devant appelons les enfants devant des gens rentrent devant quant à devant

DEVANT (encore)

devant encore nous avons les pieds enfoncés dans le sable devant encore nous sommes au bord de l’eau devant encore nous mangeons des crevettes devant encore nous mangeons des brochettes devant encore avec une dame toubab devant encore qui a refait sa vie devant encore la voilà elle revient devant encore avec la bière locale devant encore le soir est long étrange devant encore pourquoi étrange devant

nous émettons des souhaits devant échangeons des propos devant nous nous étonnons devant encore un peu de vent des rides étranges sur l’eau devant encore pas de moutons mais la mer n’est pas calme devant encore ou de l’autre côté devant encore la piste orange les hauts murs le minaret devant encore le silence des chiens devant encore repères à talibés devant encore rhododendrons villas carcasses devant encore chats faméliques devant encore boutiquiers devant encore ouverts la nuit devant encore le silence ou parfois la télévision devant encore le bruit des groupes électrogènes devant encore quand le distributeur d’électricité n’est pas à la hauteur devant encore les gens se plaignent ou s’habituent devant encore ça dépend devant encore les talibés aussi devant on finit par s’y faire devant encore leur repère est à l’étage devant encore sur une chape en béton devant encore ils dorment là comme des petits animaux devant encore ils vont mendier devant

encore ils doivent rapporter devant encore comme des animaux devant encore cinq-cents ou mille par jour devant encore leur conserve rouillée devant encore leurs pieds nus leurs jambes sales leur tee-shirt devant encore leur tee-shirt cambouis devant encore leur innocence et leur errance devant encore dans le quartier et dans la ville devant encore un trafic à l’échelle du pays devant encore des pays voisins même devant encore c’est révoltant devant encore nous mangeons des crevettes devant encore nous sommes au bord de l’eau devant encore des brochettes devant encore nous nous souvenons de l’enfant et pleurons

A propos de Mateo London

J'aime lire, marcher, me promener à vélo. J'aime raconter des histoires. J'aime les contes orientaux. J'aime la philosophie. J'aime un peu la poésie sonore. J'aime travailler. J'aime apprendre. Il y a aussi plein de choses que je n'aime pas. http://mateolondon.wixsite.com/mateolondon

Laisser un commentaire