NOIR

NOIR d’ivoire ou NOIR de n’y rien voir NOIR d’en nuit NOIR de nuit et d’os NOIR de nuit blanche NOIR clair NOIR de crémation NOIR du fou et de la dame NOIR sur échiquier NOIR d’échec NOIR pour la rime noire NOIR en miroir NOIR d’ entonnoir de grimoire d’encensoir NOIR de scène NOIR de cage NOIR velours NOIR absolument noir ou noir seulement profond NOIR d’oubli NOIR de j’ai eu un trou NOIR de jais NOIR de cap NOIR de cap au pire NOIR au meilleur sans crier gare NOIR velu NOIR de marbre ou de soie NOIR de l’origine du NOIR peint NOIR d’encre NOIR d’un portrait de Berthe NOIR Manet ou Goya NOIR mouche sous voilette noire NOIR souche sous forêt noire NOIR d’aile NOIR voile NOIR de la voile blanche NOIR en série NOIR faudrait t’y voir NOIR beurré NOIR d’œil au beurre NOIR bile NOIR sang NOIR peau NOIR en chaîne NOIR de champ de coton NOIR aussi noir que blanc NOIR lumière NOIR couleur NOIR qui meurt pourtant d’être NOIR d’extinction NOIR de chambre noire NOIR de basse lumière NOIR bleu NOIR bistre NOIR plus ou moins NOIR nuancez vous le noir NOIR d’entre deux jours NOIR de deuil NOIR de A NOIR voyant NOIR béant NOIR

A propos de Nathalie Holt

Rêve de peinture. Pose et dessine à la Grande Chaumière. Entre aux beaux arts avec un dossier fait la nuit. Rôde à la Sorbonne : trois ans de philosophie. 1981 premier décor de théâtre. Se prend au jeu. S'appuie sur la mémoire des studios et plateaux de l'enfance. Vue rétrospective et oblique. Enfant de la balle. Apprend son métier sur le tas. Ne peint plus que des maquettes ou des murs plus hauts qu'elle. 30 ans de théâtre. Se promène avec un appareil photo, argentique puis numérique, tout en manuel, sans technique.

Laisser un commentaire