Correspondance Corbera

Le maroquin http://www.tierslivre.net/ateliers/lecritoire-ou-le-maroquin/ Cœur battant, mains fébriles tu déplies l’écritoire. Alors monte l’odeur de la peau. Le chagrin. D’un petit compartiment dépasse une carte en bristol, Ta vue se trouble, tu vois danser l’encre noire, l’écriture ample et vive de Continuer la lecture Correspondance Corbera