< Tiers Livre, le journal images : "le numérique de l'écrivain"

"le numérique de l’écrivain"

Vendôme, nom bizarre : vous connaissez Vendôme ? C’est le Vendôme de Balzac, dans Louis Lambert et La Grande Bretèche, ville dont on se dit qu’elle ne doit alors plus sortir des livres. C’est l’arrêt TGV sur la ligne Paris-Saint-Pierre des Corps : une gare en pleine campagne, avec des pendulaires qui montent travailler à Paris et parlent de leur pelouse et de choses du genre – jamais trop aimé ceux qui descendent à Vendôme. En fait c’est une petite ville aussi jolie que La Possonnière proche, la maison natale de Ronsard. Mais que faire en France de toutes nos petites villes jolies ? Pour meubler l’abbatiale – et magnifiques lumières déjà presque d’automne –, on y met quelques offices culture, et donc Livre au Centre que je découvre (repassez d’ailleurs voir ces jours-ci, nouveau site sur rampe de lancement). Donc c’est décidé (merci C. C-R.) : les 25/26 novembre, à Blois on s’installe 2 jours pleins avec une quinzaine d’auteurs, de la région ou pas [1] – ce sera ouvert, mais sélection des candidatures, quitte à faire un deuxième stage –, et au programme un peu d’appropriation numérique, raison de plus pour guetter leur site, ce sera à eux l’annonce. Pour moi, vraiment pile ma route. Ça compensera ce que je reçois de Montréal ce matin, quand mes chers 2ème année m’avaient évalué, disant : « il nous parle pendant une heure d’auteurs français inconnus » (me souviens qu’on a fait séances sur Duras, Simon, Gracq, Koltès, Sarraute, Perec, j’ai la liste...), d’ailleurs ça me faisait toujours un peu bizarre, l’annonce dans les haut-parleurs, puisqu’un des derniers arrêts du métro avant la fac c’était justement, à Montréal, le métro Vendôme. Du stage, pour le contenu, j’ai mes idées (et serai avec Guénaël Boutouillet, de remue.net pour ce faire). Reste à trouver un titre. « Maîtrise de l’identité numérique », ça fait rude. Dans la voiture, au retour, pensé à ça : « le numérique de l’écrivain », avec cette petite notion d’antique, puisque la notion même d’écrivain on compte bien l’interroger aussi. Ce n’est pas encore le titre qu’il nous faut – suggestions ?


[1Sauf Paris, les auteurs Île-de-France peuvent s’inscrire ici, même s’il est hors de question qu’on choisisse, pour ce stage région, le critère « affilié à l’Agessa » qui exclut les 2/3 de ceux qui publient aujourd’hui...

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er septembre 2010
merci aux 1109 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page