< Tiers Livre, le journal images : base sous-marine russe

base sous-marine russe

Un samedi de fin novembre, le jour à peine moins que la nuit (il pleut dehors, où on a vaguement deviné le port sans s’y rendre). On entre dans la base sous-marine, et plus de deux cents personnes pendant une heure et demie écoutant trois écrivains russes (de gauche à droite : Yan Nicol (Bron, modérateur), Hélène Châtelain (traductrice, éditrice Verdier russe), Vladislav Otrochenko, traductrice, Vassili Golovanov, traductrice, Andreï Baldine. Et que ça fait un bien fou au-dedans : tout d’un coup, un discours qui atteste que la littérature compte au-delà de la condition qui vous est faite, et ne se dissout pas dans le tout se vaut culturel. Pouchkine, Tolstoï, les cartes et les fleuves, l’isolement de la langue, la narration comme risque et exploration. L’impression que ça remet les objets à leur place sur vos étagères intérieures. Dans une heure, je lis Éloge des voyages insensés avec Golovanov en voix double.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 novembre 2010
merci aux 588 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page