fuir le foot

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
Martigues, nuit, territoires

Cité internationale, pendant que les Normale Sup font leur exercice d’écriture...



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 9 juin 2006
merci aux 1240 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • Cette année, elle a dit "je ne veux plus de littérature". But ! Madame A.H. a fait entrer L’équipe au CDI. Coût : 1/5ème du budget du CDI, renonciation totale sur fond d’arguments pédagos à deux balles. But, lequel ? Je vais me renseigner auprès de Norbert Elias et son Sport et civilisation.



  • Dessin de LL de Mars

    J’allume la télévision. Du sport. De la formule 1. D’aileurs c’est épatant la formule 1 c’est un sport dans lequel les commentataires chauvins peuvent toujours trouver matière à satisfaction. Ainsi on les entendra se réjouir de la victoire de tel ou tel pilote parce que les gants du pilote sont fabriquées en France ou les rétroviseurs ou je ne sais quoi d’autre, bref c’est assez divertissant la formule 1. Sur la chaîne suivante. Du sport. Du tennis. Les deux joueurs poussent des cris de bête en tapant dans la balle. Ils font la grimace quand la balle ne franchit pas le filet ou qu’elle va au delà des lignes, les commentaires sont un concert de superlatifs énoncés sur un ton très docte, le tennis c’est un sport très docte. Je change de chaîne. Du football. Les Pays-Bas affrontent la Serbie-Monténégro. Là c’est commenté par toutes sortes de gars du métier dont un type qui vient d’être condamné à deux ans de prison &#151 et moi qui croyais que quand on était condamné à la prison, on allait en prison justement, ce n’est pas que je suive tout cela de près, je vous rassure, on se tient informé c’est tout, donc le type s’appelle Roland Courbis, il aurait détourné des sommes folles en dizaines de millions d’euros sur des histoires de transferts de joueurs, d’ailleurs bon prince un jeune gars sémiliant de la télévision lui demande ce qu’il pense de cette condamnation, on voit donc un type corpulent dans un costume de mafiosi expliquer que lui il n’appelle pas cela des détournements mais des astuces pour économiser de l’argent, je suis souvent subjugué par l’inatteignable de ces gens, ils sont condamnés, mais ils font appel puis appel de l’appel, mais en tout cas en football il en connaît un rayon c’est sans doute pour cela que la chaîne de télévision le trouve irremplaçable au point d’elle aussi ignorer la condamnation, sans doute aussi qu’après la condamantion, si elle s’entête et persiste, la scélérate, il y aura l’amnistie, parce que de tels talents on ne peut vraiment pas s’en passer. Sur une autre chaîne encore, il y a du cyclisme &#151 là je vous le dis tout de suite, faire du vélo, très bien mais regarder quelqu’un en faire, même très bien, je n’ai jamais compris. Je crois que j’ai fait le tour.

    Je ne dois pas être bien réveillé parce que tout d’un coup je m’imagine, en éteignant la télévision, un monde qui serait tellement différent de celui-ci, un monde dans lequel, des millions et des millions de gens s’intéresseraient à la littérature, la poésie, la peinture, la photographie, des stades entiers écouteraient avec componction des lectures de poésie, à la télévision des écrivains échangeraient des paroles de spécialistes, et ergoteraient sur la fréquence des adverbes d’untel, le rythme ternaire d’un autre. Le sport serait un monde d’amateurs et quelques émissions de temps en temps passeraient très tard le soir sur une chaîne spécialisée à l’audience très limitée. Il y aurait même des débats, de véritables débats politiques dans lesquels des questions de société seraient abordées longuement et amplement documentées, à la fin des émissions des urls seraient données à partir desquelles il serait possible de télécharger les livres écrits par les invités de ces émissions. Il faudrait une bande passante de tous les diables pour satisfaire l’affluence de téléchargements massifs.

    Je me suis réveillé, il était déjà l’heure de retourner au travail. Arrivé au bureau, mes collègues à la relève tenaient une conversation extrêmement animée pleine d’arguments documentés à propos de la composition de l’équipe de France. Monde de merde.

    Voir en ligne : Ca soulage

  • Dernier titre de JP Toussaint aussi.
    Fuir le foot.
    Cruauté parfaitement physique : voir W de Perec,
    W et le souvenir d’enfance,
    vélo, parties de foot,
    se souvenir : René Fallet, Antoine Blondin, le Tour de France
    ne rien couper
    tout garder
    vélo
    sport
    écriture
    et foot aussi
    on n’arrivera pas si rien ne se rassemble.

    TB

  • En voila une drôle d’idée, fuir le foot. Pourquoi pas fuir la guerre et fuir la violence et fuir la viande froide et les ongles incarnés. Je propose un tennis ballon à vélo sur gazon en poussant des cris de bête en rut avec un disque vynil d’Antonio Carlos Jobim ou d’Hermeto Pascoal en fond très sonore pour pas perdre le tempo. Hihan.

  • La violence est en nous... ce n’est pas un scoop et aussi pour justifier (?) c’est proportionnel aux type d’hormones qui nous agitent... Il nous tarde cependant guère que soit combattu et amendé le gène du chaos et du sado-masochisme guerriers, voir aussi du côté de l’éthologie et de nos esprits animaux. N’empêche... On s’en plaint, ou on s’en plaint pas, mais j’ai une compassion particulière pour tous les boucs émissaires que sont les ballons qu’on shoote sans ménagement et dont l’atterrissage hargneux au fond d’un filet à provisions lucratif fait pleurer de joie des grands garçons musclés et combien désirables , la preuve, on en fait même des calendriers de chippen dale . Ma compassion décuple et s’encolère lorsque j’apprends par blogs interposés que « sexe et football » sont comme « Cul et Mailot de Joueur. Alors là, je m’embrase et j’ai pas fini d’envoyer des brandons insurrectionnels dans le Landernau. Au Secours, les Hommes du Cirque ! Vos cerveaux rapetissent et vos muscles sont des images qui n’attirent pas l’amour ... A quand les grands chantiers gouvernementaux où on enverrait tous ces superbes gars débroussailler le maquis Provençal ou Corse pour éviter des morts et des dégâts en période Caniculaire. Tout le monde veut sa place au soleil, celle-ci est à vocation utilitaire...Ca ne vous plaît pas ? Imaginez une Ligue de Champions basée sur ce type de Performance selon le nombre d’hectares reviabilisés, et la beauté future d’une planète préservée de l’un de ses fléaux. Il est bien évident que le jet de canettes de bière serait esthétiquement contrôlé , imaginez comme l’ami Jean-Claude Bourdais un paysage, revu par un projet plasticien , avec des « Arbres à Bière » tels qu’il les a vus et décrits en Nouvelle Calédonie. En attendant je vous signale la Pétition qui circule sur le scandale de la création d’un hangar à « prestations sexuelles » accolé au tournoi de foot Allemand. Les camps de concentration n’ont pas suffi, on en rajoute une tournée...Réveillons-nous comme dirait le Monsieur...

    Voir le Blog de Myriade - Le MURMURE DES MOTS

    Voir en ligne : Se Liguer contre le Cynisme Vénal Footatoire

  • Quand son père a été rugbyman du temps du fair-play, on n’aime pas le foot, mais il n’y a pas d’objection à l’envie que peuvent avoir vingt-deux types de shooter dans un ballon rond.

    En revanche, quelles pitoyables "activités" que de gueuler des insanités au poste de télé du fond de son canapé, ou de hurler à dix mille des menaces de mort à un joueur maladroit ou à un arbitre...

    Et puis l’argent pue derrière tout ça ; et les cervelles se délitent, méconnaissant la loi du genre : PANEM ET CIRCENSES.

  • ... du fond de mon canapé à la télé ouverte sur un gazon vert, petit hommes agités, moi avec. Pas eu l’impression d’être superman, ni diminué. Le jugement de valeur sur qui crie du fond de son canapé, ce serait un peu comme juger de la valeur de la langue : l’écrit mieux que l’oral comme toujours, les niveaux sociolinguistiques qui creusent la différence. C’est oublier un peu rapidement que la langue est linéaire et produit du temps (Saussure, Cours de linguistique générale) de même qu’un match de foot libère 90 mn. Les deux produisent de l’énergie. A nous de savoir quoi en faire mais surtout, surtout, surtout, ne pas se ranger dans des cases étanches : un ballon dans un but ressort toujours.
    Je retourne sur mon balcon agiter de petits drapeaux...
    TB