merci Cathie

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
2010.05.25 | Québec, Thetford sur amiante

Une grande maison toute vide et grise mine, un village très beau, mais à l’écart, et l’échiquier des partenaires, ville, région, pour définir quoi faire ici, résidences, manifestations, écrivains et pas seulement... Cathie Barreau pilote l’avant-projet de maison d’écrivain autour du legs de Julien Gracq. Ces deux Journées Gracq donnaient l’ambiance des croisements, des possibles. Impressionné de l’accueil, de l’écoute, du monde... Merci personnel donc à Cathie, avec qui nous avions déjà fait quelques belles étincelles à la maison Gueffier de la Roche-sur-Yon. Meilleurs souhaits pour que ça se concrétise – et que ça n’entrave pas un parcours d’écriture personnel en train de prendre lui aussi une nouvelle dimension. Photo : dans le décor merveilleux du Palais Briau (page à venir) qui nous hébergeait, pile en face l’abbaye de Saint-Florent de le Vieil, de l’autre côté de la Loire.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 9 octobre 2011
merci aux 508 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • je suis allé le voir, et on a pris un café en terrasse, il y avait un peu de soleil, ça avait quelque chose de la convalescence, il portait un imper kaki que je ne lui connaissais pas, m’a offert le café, on a plaisanté entre Fellini, de Sica, et Rossellini (pris le métro : n’ont rien trouvé de mieux que de prévoir sur la ligne la plus pourrie du réseau - Asnières/ Saint Denis- Châtillon- un métro automatique comme il en est sur la 1 Neuilly Vincennes : je déteste ces quais on on est enfermé à l’extérieur comme sur la nouvelle ligne sans conducteur Saint Lazare Place d’Italie) (dlamerde) (ce qu’on voit là ce sont les sortes de mortaises creusées dans le quai pour accueillir les portants coulissants)

    • c’était sur la Nation Dauphine par Barbès (la 2 quoi) (font braire avec leurs numéros) (paraît que c’est pour le touriste, pour qu’il puisse s’y repérer) (ça ne me fait même pas marrer) (une campagne de pub pour des attitudes "citoyennes" des usagers à vomir- les fraudeurs sont des animaux, bravo la communication) (dlamerde encore) elle trimballe ses chaises, j’adore ça, comme les gens en vélo, c’est le métro (plus ça va plus il y a de contrôleurs) (en même temps, ils ont plus besoin de personnel pour conduire leurs rames ça se comprend) on les voit ou à peine : dossiers bleus, assises rouge et jaune, pieds noirs (on les distingue un peu mieux sur la suivante)

    • elle va descendre à Pigalle, et changer (style Montmartre mais de l’autre côté, vers le nord, paraît qu’il y avait la fête des vendanges ce week end sur la butte)("les escaliers de la butte sont durs aux miséreux/ les ailes des moulins caressent les amoureux...") (c’est Mouloudji qui chante, Marcel de son prénom c’est pour dire - punaise ça ne nous rajeunit pas, pas vrai ?) (le 2 du titre a glissé) (je me suis dit que j’allais faire un billet sur celui de la fête de la musique 2009 pour ne pas oublier) (ce sera pour demain) (je sais elle est trouble) (mais ça préserve l’anonymat en même temps)(sans déconner elle est bien celle-là)(la photo, pas la fille) (ni la chaise) (encore que)