l’homme en pub


Depuis plusieurs mois, je suis très admiratif du travail que fait sur la ville de Saint-Pierre des Corps le blog les épines fortes. Le langage du blog vraiment appliqué à la mise au jour d’une part invisible de la réalité urbaine. Alors je suis très fier aujourd’hui de les doubler sur leur propre terrain en vous présentant l’homme en pub. Désormais, et pour remplacer l’ensemble des panneaux publicitaires de la ville, chacun est occupé par un homme (ou une femme) qui vient à ses heures, s’installe avec sa bouteille d’eau, son téléphone et ses sandwiches, mais à chaque mouvement du passage vous fera d’en haut, en langue mimée, la publicité pour laquelle il ou elle est rétribué(e). Roulez telle marque, mangez moins gras, allez à ce spectacle. C’est toute une nouvelle ère qui s’ouvre pour une communication humaine et inventive !


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 16 juin 2012
merci aux 456 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • on s’est installés sur la terrasse, il y avait un match, un écran dehors, un écran dedans, les garçons avaient sur la tête une perruque tricolore, des traces sur les joues du même métal et en face, en attendant le bus la jeune fille faisait le poirier contre l’arbre (parsi 19, avenue math moreau, 19h le 15 juin 2012)(fait un vrai temps de chien, pluie, vent puis soleil et ombre, ras le bol) (ménage courses rangement dlamerde)

  • (répondre à l’AO du musée d’O.-comme il y avait une marquise- ça me fatigue) (je reste poli entre parenthèses) on a été voir les femmes du bus 678 (Egypte, Mohammed Diab, 2011) (c’est un garçon qui l’a réalisé, tu vois) qui est filmé de trop près mais qui est un scénario magnifique (le flic est vraiment comme on reconnaîtrait un Egyptien en n’ayant lu que Mahfouz et Cossery) j’ai pris qu’une photo (c’est pas celle-là, celle-là c’est l’appareil tout seul qui s’est déclenché)(c’est de la magie et du hasard) (rien de tout ça je voulais en prendre une autre) (j’ai fait parvenir quelques photos de JP BB à l’occupant des lieux, mais nib de réponse, ce qui n(’est pas joli joli)