< Tiers Livre, le journal images : « j'attends le chef d'oeuvre »

« j’attends le chef d’oeuvre »

À la question de savoir ce qu’il pensait de la littérature sur support numérique, la première matinée des 3 journées du PNF Lettres, celui qui en était un des invités d’honneur, Antoine Compagnon, blogueur émérite au Huffington Post (chacun ses choix) et qui a pantoufles au Collège de France, a répondu d’un laconique « j’attends le chef d’oeuvre ». J’espère que cette longue attente ne l’empêche pas de dormir, parce que pas très sûr qu’il soit sur la bonne route où il risque de les apercevoir. Enfin, s’il avait été là le lendemain après-midi, il aurait certainement dit, du même laconisme que ceci n’était pas un chef d’oeuvre, et que ceci n’était pas un chef d’oeuvre. Je crois que, justement, ce qui se passe, c’est qu’on se contrefiche et de la notion de chef d’oeuvre, et des mandarins du Collège de France, même relookés Huffington Post. Monsieur Compagnon fait aussi commerce de livre numérique : je me suis fait avoir il y a quelques jours à acheter 4,99€ une Vie et oeuvre de Marcel Proust qui s’est révélée n’être qu’une fiche de lecture d’une vingtaine de feuillets, chacun sa conception de comment honorer le centenaire de l’oeuvre, et de comment positionner l’aventure numérique dans ses choix d’édition. Photo : blogueurs traversant la BNF à la recherche de chefs d’oeuvre.

PS, prolongements : les commentaires de Marc Jahjah et Cécile Arènes ci-dessous, et ce qu’induit le numérique, c’est de l’humain dans la machine chez Delphine Regnard


LES MOTS-CLÉS :
François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 22 novembre 2012
merci aux 1226 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page