journal | convergence de palmiers et de patins à glace


Quand j’ai aperçu ça de loin, c’était orange et géométrique, la lumière dure et claire de Méditerranée éclairait le parvis du théâtre de Fos-sur-Mer, je suis sorti photographier. Le palmier était dans le champ, mais c’est directement en visant que j’ai découvert qu’il s’agissait de patins à glace. Et c’est seulement là, en transférant sur l’ordi la carte de l’appareil-photo, que je redécouvre le mot Odyssée juste au-dessus. Rien de plus à dire : palmiers, patins, Odyssée. C’est un endroit très dérangeant, en fait, où je me rends cette année pour en revenir avec des textes encore plus dérangeants.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 11 janvier 2013
merci aux 342 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • on a été à Lille voir ce qui était présenté (j’ai pas compris le titre Lille trois mille mais je m’en fous) on y a vu un film magnifique, formidable, extraordinaire, d’un certain Anton Ginzburg, "Hyperboréa" de 2011, quarante cinq minutes (on n’en a vu que trente je crois) ça m’a plu, je le dis (la manifestation se termine ce soir, à l’échelle d’une ville, une exposition, c’est une bonne idée) (une heure de train même pas le temps de lire), il a neigé, un tour à la piscine de Roubaix-dix mille personnes pour voir l’exposition Chagall, on a laissé tomber- un autre -inutile- à la gare Saint Sauveur et on est revenus (c’est en regardant des médiateurs, dans le métro, qui écrasaient le monde d’un mépris abjecte que j’ai compris qu’il fallait aimer le métier qu’on fait, sinon, en trouver un autre)

  • Simone de Beauvoir, tel est son nom, elle va de la binaf au parc de bercy, ex-halles aux vins, de nos jours cinémathèque entre autres, Paris la nuit, on voit le métro qui file vers Denfert en passant par Quai de la gare (en tout cas, je fatigue et j’ai pas d’idée)

  • il y a des jours où rien ne va et celui-ci en fait partie...(photo d’un tag stal)(espérons que ça passera)

  • je me suis levé à 3, j’ai pris mon texte (mon grand père, moi, et moi grand père) et je me suis mis au travail (arrive ma fille "tu dors pas ?" part boire un verre d’eau, s’en retourne dans sa chambre avec la bouteille, elle a dormi jusque midi trente) j’ai continué, je suis sorti, avant 6, et le temps de revenir, le temps d’oublier mon rendez-vous, le temps de sortir un moment (la gare en passant, 1)

  • je suis allé manger une soupe au coin de Crimée, revenu, le temps de changer le frangin au bout du fil, "viens donc" je suis venu, il m’a raconté la bataille du Jutland, l’armada de je ne sais plus qui contre celle de je ne sais plus, j’avais comme une envie de dormir "si je t’endors dis le tout de suite", j’ai ri, on a ri, on a parlé des avocats (quelle plaie)(cependant, bien que faisant les connes comme elles y parviennent avec une grande habileté quand il s’agit de leurs intérêts elles savent s’y prendre, ces garces)(ce n’est pas que j’ai honte pour elles, c’est simplement qu’il y a des gens, sur Terre, que je préfèrerai ne pas avoir à croiser) (dlamerde) (la photo trois secondes après la première) (comme on voit, il y a du ciel bleu sur Paris)

  • (en vrai il y avait parce que ce soir, c’est tombé dru la neige)et je suis revenu, pris un bain, fait des courses attendu, lu, mis en boucle "décade" et "southern man", je me suis pas remis à l’écriture, mais je m’en fous, j’ai mon temps, je regarde le monde passer, je "regarde les hommes tomber" et ma propre chute (j’attends des trucs qui ne viennent pas, je m’en fous je vais trouver)(j’ai reçu une lettre de mon bailleur, le ridicule le dispute à l’abject) (j’ai reçu une lettre de la préfecture, une sorte de rapport bizarre)(puis des retours de mes cartes de voeux)(j’attends la présidence mais elle ne vient pas)(la 3°, trois secondes après la 2°)(comme au cinéma sauf qu’il manque - 24 par 3 ça fait- 71 images entre chacune d’elles)(trop longtemps que je ne suis pas allé voir un film, ça va changer)

  • (j’en mets une quatrième au zoom, d’un autre jour) (c’est un vrai blog ce petit journal) (tant mieux) (enfin, je veux dire : merci François) (j’ai mis "ohio" ça me rappelle ma jeunesse) (four deads in Ohio) (je me suis planté dans le titre du 3) (c’est que c’est compliqué) il y a quelque chose avec cette rupture de travail qui me fait bizarre : cette nuit, le rêve était que je recueillais dans une petite boite (celle de mon tampon à lak spécial administration de mes deux) un petit animal, genre bestiole noir de jais, et que j’écrasais le bazar sans bruit (de temps à autre raconter ses rêves, les noter, les relire) (là c’est "soldier" your eyes they shine like the sun) : ce petit animal, pauvre bête, c’était mon travail je supposerai bien (j’ai entendu JB Pontalis -le frère du précédent-, que dieu garde son âme, tout à l’heure parler de Freud et de ses lectures, c’était un homme formidable) (je me souviens du regard de l’Employée lorsqu’elle me parlait de la lettre qu’il lui avait envoyée, pour son 62 : il y a des types bien, ils meurent aussi mais eux, on les regrette) (c’est pourquoi tous ces trains, ce soir)(ça ne fait rien, on vit et merdalamort)(putain !) (maintenant c’est "old man")

  • on cherche ce qu’on aime ce qu’on aime faire - et une voix dit " elle est belle " - alors à chaque texte écrit sur le tableau je rajoute : elle a de très beaux yeux - treize fois

  • encore quinze jours à écouter leur silence leur langue dans l’autre langue leur rire et - parfois la sonnerie de leur portable

  • pour l’Invent’hair (du didion spinalien) j’ai fait cette photo, dans le 17, je l’aime bien mais elle ne passera pas, le sourcil oulipien de l’ombrageux notulographe se froncera (alors je la pose ici) (la présidence m’a répondu - je ne l’ai pas convaincue-et me donne du "monsieur le Professeur" : c’est la première fois du monde et de l’univers qu’on me donne du professeur, et j’avoue que mon ego en est tout flatté) (il lui en faut peu, c’est vrai) (il a quelque chose du corbeau de la fable, ce con-là) (je parle de mon ego, pas du corbeau) (enfin si) (en même temps, si ça se trouve, il aime pas le fromage) (quiconque m’appelle à présent commence par dire "douttore" sinon ce sera fin de non recevoir) (ou alors professeur j’adorerai) (mdr lol dlam)

  • vole une partie du titre au cher " douttore " - rendez - vous demain pour possible contrat à Besançon - dis oui au téléphone et depuis deux jours - ne sais pas / ne sais plus - et du coup difficile d’âtre quelque part - atteindre alors le niveau zéro de décision -