journal | de la taille des boîtes aux lettres


En passant ce matin, dans le vieux Luxembourg, devant les bureaux d’Amazon (là dans la vieille ville, et non pas sur le plateau de Kirchberg avec le nouveau monde), une plaque discrète, mais finalement un lieu de travail comme les autres – ils emploient 300 personnes je crois. Légitime alors, après avoir passé le siège social d’ArcelorMittal plus grand que n’importe quel ministère du Grand-Duché, de passer devant l’alter ego d’Amazon. Et puis non, rien qu’une empilade de minces boîtes aux lettres, avec comme si fréquemment ici à Luxembourg les noms de compagnies très opaques (il y a des fonds d’investissement miroirs quand on ne souhaite pas que soit connue l’identité des investisseurs), et sur la boîte aux lettres de dessus, les 6 lettres serrées du mot iTunes. Moi je repense à ma vieille boîte aux lettres cabossée de Saint-Cyr sur Loire, et je me dis qu’elle est bien 6 fois plus grosse que celle d’iTunes, et puis je pense à la quantité réciproque de flux monétaires qui les traverse – mais là j’arrête de penser.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 2 mars 2013
merci aux 421 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • (reçu un texto d’une de mes soeurs qui m’indique qu’il faudrait au moins enlever “l’amertume” de mon esprit) (heureusement, le ridicule ne tue pas) hier soir, en passant devant le musée (on est dans les verts) (c’est parce qu’il fait froid) (on a vu "au revoir Taipei"une comédie où on mange des nouilles, une libraire apprend le français, et tout le monde danse à la fin) (adoré le dernier plan-sous le lien- : pour le reste, on a rigolé) (pour ce qui est de la kompta j’en ai ma klak)(dlamerde)

  • Fait froid mais ça n’empêche pas qu’on se promène (lu un article qui indique qu’aznav est un réac-je veux bien, je l’ai vu sur la une du parisien chez le boulanger, avec d’autres vieillards - emmanuelle riva ou annie cordy- putain ça ne nous rajeunit pas : ils étaient déjà vieux quand j’avais dix piges...) (ça n’empêche pas que j’aime bien ses chansons "les deux guitares" -remarque quand tu écoutes "à ma fille" tu peux te demander où il va chercher tout ça..) (aznav et paris by night ça va bien ensemble : c’est le panthéon là) (il ira c’est certain) (il est déjà dans le mien)

  • il est là à surveiller la mise en place ; quand je suis passé il s’est retourné, un regard, puis a repris son travail ; difficile à cadrer (le lundi matin, il fait beau mais c’est difficile, la vie) (des mails d’italie : mes soeurs sont de plus en plus à côté de la plaque) (ce qui me prend c’est la comptabilité, et comme elle est le reflet de (tout) ce qui se passe (ou presque) ou s’est passé, c’est toujours une épreuve)

  • j’ai voulu prendre le type qui s’occupe du magasin côté pair, mais non, il s’est échappé (je suis passé à 50 cm de lui, ça ne s’est pas déclenché) (le moral à zéro comme d’habitude, je ne suis pas fait pour combattre, vraiment, je déteste mais je m’y oblige et je me blesse) (j’essaye de faire passer le truc avec des photos de GSV, mais ça ne veut pas) (passer je veux dire) (heureusement je lis "la guerre et la paix" comme au cinéma) (j’adore)

  • et ça claque chaque - ai marché à grand pas ai dit deux fois au portable je suis là j’arrive - et elle 21 ans belle et si fragile qui écrit sa fatigue de la vie - une semaine après chaque jour chaque est un combat contre la connerie du monde marchand (remerciements particuliers au PE qui m’envoie des OE à 23 H) - la seule ma seule réponse c’est bien d’ouvrir les yeux et les oreilles pour voir et entendre le monde - et puis écrire