Seine Saint-Denis ma belle beauté

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
éternités de Loire

Usager désormais de la ligne de Cergy, longtemps que je n’avais pas traversé le 9-3 par la vieille ligne du RER B, de la gare du Nord à Aulnay (merci les Futuriales, première fois que j’avais à parler de Lovecraft en public).

Pourtant, la Seine Saint-Denis, chaque rue que j’aperçois c’est des souvenirs d’ateliers ou de tournages.

L’occasion aussi de mieux tester, avant départ aux US (là en ouverture 5,6) le pancake 24 de Canon, qui rend mon Reflex APSC aussi discret qu’un compact – ne suis pas habitué à la focale fixe.

Et, 30 ans exactement après les Passagers du Roissy Express de Maspero, défilant derrière le voile des vitres du vieux RER brinquebalant qui en fait un filtre optique arbitraire, la Seine Saint-Denis des usines est toujours aussi indifférente et belle.

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 14 juin 2015
merci aux 543 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page