2019.09.17 | urbanisme rien


précédent _ suivant


Être pour une question tout utilitaire dans ce quartier de la ville en diagonale par rapport au mien. Chercher sur Google via l’iPhone où est le bureau de poste le plus proche, et effectivement il y sera. Poche dite de « proximité » dans ces quartiers de bouts de ligne. Boulangerie, supérette, coiffeur et même tabac loto presse, trois agences bancaires, assureur, un agent immobilier, un cabinet de dentiste. On n’a pas oublié le banc pour que les gens d’ici contemplent leur ici. Rien d’autre. J’ai oblitéré mes trois envois, puis finalement avant de repartir j’ai fait ces photos. J’avais un filtre ND dans mon sac mais je ne l’ai pas sorti. Avec ces lumières sursaturées d’été détraqués, l’appareil est à la peine. Zones moyennes où le blanc est de rigueur, signifiant que les zones à histoire sont plus loin. Ça s’appelle les Plaines, comme je suis venu avec le GPS je ne saurais même pas le retrouver sans chercher : la ville est toujours plus grande qu’on croit. J’ai regardé les couvertures de magazines placardées dans le tabac presse, sans voir trop le rapport. Un jour on concevra des villes autrement qu’en urbanisme rien.

 )))

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 17 septembre 2019
merci aux 218 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • (jme promène) (jpasse ici ou là - jamais ailleurs) j’aime ça mais à un moment, ça me démonte et je rentre - j’ai des trucs à faire - j’ai fait une liste, et rien que d’y penser, jsuis encore plus démonté - je ressors - fait beau, faut préparer à manger quand même, faire quelques courses, mais demain, je m’y mets - on connaît celle du coiffeur qui rase gratis - mais là, c’est vrai - une journée à marquer d’un rond rouge - je vois A. quand même - le matin un libraire qui rapplique - je suis fatigué, il est tard et je ne dors pas - j’ai trop à faire notamment du montage son - ça me gave - je dois travailler, et encore et encore - je crois que l’autre tordu de la toile va emballer l’arc de triomphe incessamment je vais y aller voir - deux portes d’une rue par là, je ne sais plus , Mélingue je crois bien - c’était un chanteur "one man show" ça ne se disait pas - fin dix neuvième sans doute - c’est dans le dix-neuf - un artiste dramatique ou de variétés - je devrais mettre un lien vers le lancer de noms mais non - fait beau - demain jm’y mets, promis -