2008.05.24 | il pleuvait à Tours ce jour-là


La pluie, la pluie, la pluie..., c’est le début et la fin de La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, cette unique phrase des 23 feuillets dactylographiés serrés du manuscrit. Etrange averse de fin de printemps, lourde et généreuse, à la fois chaude et projetant des grêlons. Depuis le bureau, je fais une seule photo, à travers la fenêtre, zoom avec l’eau qui rebondit sur toit de voiture.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 24 mai 2008
merci aux 824 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page