plus de 2287, tu meurs pas

tout le journal images, ou
une autre date au hasard  :
la centrale et l’autoroute

Avoir dû avant départ signer un papier conditions générales du Ministère des affaires étrangères, où il était spécifié que je ne saurais prétendre, en cas de décès, à remboursement ou prise en charge d’un cercueil de plus de 2287 euros – il y avait bien le mot cercueil. Ils ont quoi, les cercueils de 2287 euros, et pourquoi ce chiffre ? Ça me tarabuste. À part ça, mangé dans restau russe 14 dollars à volonté, les 3 filles parlant effectivement russe authentique comme indiqué sur la porte, la musique l’était moins (russe ni authentique).



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 22 novembre 2008
merci aux 467 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • Tu es à Montréal, le Capitaine aussi.
    Alain et Marie sont à Pau et j’aimerais qu’il lui parle. A Bruxelles, de la neige au réveil. M’en dira-t-il deux mots ? A Paris un beau rayon de soleil mais bon sang qu’il fait froid, au dehors comme au dedans de moi.
    Je prévois d’aller à Nantes à la fin de l’autre mois.

    Voir en ligne : traces et trajets

  • Un type à la radio parle d’une prime de poussière.

    Voir en ligne : traces et trajets

  • Il reste une toute petite librairie journaux ici, tenue par une vieille dame célibataire et son frère toujours en short il a de gros mollets. Je n’achète pas de magazines, et à chaque fois qu’on a commandé un bouquin elle n’a pas pu l’avoir, donc on n’y va pas souvent (mais la librairie Pierre Loti à Rochefort, très bien). Ce matin je voulais le hors-série de Réponses Photo sur Depardon, ça ne devait pas poser de problème je suis entré, mais elle ne l’avait pas. J’ai pris Le Monde parce que dans le supplément il y avait aussi un dossier sur Depardon que j’aime bien "c’est l’avantage du papier que j’ai dit, on n’a pas ça sur Internet" — elle m’a fusillé du regard. Aussi c’était une bourde.

    Voir en ligne : Café du commerce

  • écouté Eugène Savitzkaya jeudi soir (merci ms !)l’ouverture sur le ciel , la marche libre du corps, la présomption d’être l’ami du héron ,le jardin l’exil et beaucoup d’autres choses , être au coeur des choses ,voilà peut être ... ai pensé au chemin blanc ,au jardin de mon père qui vont bientôt disparaître

  • le frère et les soeurs qui sont venus : comme si je soutenais ma thèse une deuxième fois

    Voir en ligne : L’employée aux écritures

  • Un peu froid, en sortant, les gens qui sont là, toujours et au fond, avec un peu d’attention, on les reconnaît, on se reconnaît en eux, nous partageons, en même temps, le même sol... En attendant, l’autre s’est encore tirée chez une copine, ce n’est pas tant que ce soit douloureux et blessant, certes, mais à chaque fois comme un morceau de ce tissu de plusieurs décennies qui se délite...
    Content de savoir que le frère était là, MS : recoudre ? retisser ? parler ? tant mieux que le livre soit là pour ça, et tant mieux aussi qu’il soit resté en suspens pour elle, comme une histoire qui ne s’achèvera pas

  • Pour certaines dates, on ne sait pas s’il faut dire "seulement" ou "déjà".
    Venus, quelle bonne nouvelle. Donc finalement le livre relie. Il était sans doute d’autant plus nécessaire (et pas seulement pour nous en général qui y avions reconnu les vies quotidiennes de notre propre époque ou celle d’à peine avant).

    Voir en ligne : traces et trajets

  • Ne jamais s’habituer à la proximité de la nuit dans la maison, cette survenue rapide, et s’en réjouir quand au dehors.

    Voir en ligne : à chat perché

  • Ce plaisir qu’il y a désormais, un dimanche habituel (1), de trouver les notules en rentrant de la piscine. Merci François, merci Philippe Didion.

    (1) C’est-à-dire paradoxalement pas si souvent.

    Voir en ligne : traces et trajets

  • je ne pouvais pas imaginer une telle femme habillee differement.
    J aime le collier. J attandais une monture rouge, juste pour insister sur le regard

  • Raide mort à 21h30. Me suis couché avant toi et c’était peut être la première fois. On accumule la semaine, on fait tenir ça avec des étais de fortune, en fin de semaine ça finit par craquer.

    Voir en ligne : Kill Me Sarah