pause

derniers articles, ou
une autre page du journal au hasard (depuis 2005) :
journal | étirer trois jours un jour

Après un an de ce petit journal et plus de 3000 contributions, est-ce qu’un autre site ne pourrait pas prendre le relais, et qu’on continue à tour de rôle ? En tout cas, mode pause ces jours-ci, trop de boulot...


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 26 novembre 2008
merci aux 387 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • enclenché le compte à rebours pour arrêt définitif (au moins temporaire !) dimanche 30 novembre, veille de la Saint-Eloi... (résolution prise de longue date)

    Voir en ligne : ms

  • Pas facile de prendre le relais, il faut avoir une page adaptée pour accueillir cet espace... une idée pourrait être de donner un accès à quelques uns, ainsi qu’un jour précis afin qu’ils ou elles postent l’image du jour et les deux lignes allant avec, ce qui permet à tout le monde de contribuer ou non comme actuellement à la suite (et même le proprio du site).

    Ou se dire X ou Y gère le petit journal une semaine et ainsi de suite...

    Parce que j’aime bien cet endroit et que je comprends tout à fait la lassitude ou le manque de temps et l’obligation quotidienne parfois lourde à porter, mais j’ai envie que ça continue...

    Voir en ligne : Kill Me Sarah

  • Oui je trouve que ce serait bien mais aussi parfois on ne peut pas, on se barre, on n’est pas là et on ne le sait pas exactement d’une semaine ou deux sur l’autre ;
    je suis partant en tout cas pour y faire quelque chose

  • Qui peut soutenir la cadence d’un François Bon ? Mais nous pourrions être une dizaine d’auteurs à prendre le relais pour une rotation aux dix semaines, par exemple. Conservation de l’esprit FBon, mais carte blanche à celle ou celui qui est responsable d’une durée. Une maniêre peut-être de poursuivre l’action de FBon, de l’enrichir et de découvrir de nouvelles avenues. Une nouvelle mosaïque quoi ! Une façon aussi d’enrichir le réseau des contributeurs et de multiplier les connexions puisque chacun a son réseau.

    Claude Paquette : axios[at]claudepaquette.qc.ca

  • en même temps personnellement je vois mal comment je pourrais m’engager à quoi que ce soit aux semaines avec "usine" où je ne peux même pas consulter ma messagerie et où pour peu que j’ai un rendez-vous le soir ou toute autre sortie, il m’arrive de rester 48 heures sans vraiment venir sur l’internet. Il serait grand-temps que j’exerce un métier qui me coupe moins de la vie même - l’internet n’étant pas le seul élément atteint -.

    Voir en ligne : traces et trajets

  • ...la carcasse d’un pigeon mort ondule entre deux rails ; c’est le fil du vent qui le retourne...

    Voir en ligne : Omega Blue

  • Deux jours pour me réadapter (froidure)et quelques trucs à vous narrer(un peu plus tard).
    Je mesure même imparfaitement le boulot que doit représenter le petit journal mais seul François, à mon humble avis a une vue d’ensemble et la rapidité d’exécution pour ce faire ;moi, je ne suis tout bonnement pas assez "technique" pour aider ; il me faudrait un stage : voyez le genre !De plus PdB et Gilda ont raison,il faut une disponibilité sans faille .
    Je comprends en tous cas bien que c’est un beau cadeau , cet espace et que je n’ai pas envie de m’en passer maintenant.

  • l’homme qui a 100 ans aujourd’hui mais qu’on n’entend pas : je me demande comment la vie peut être supportable 100 ans (et la solidité qu’il faut)

    Voir en ligne : ms

  • J’ai entendu hier soir :"il fête ses 100 ans demain".Sera-ce une fête ? Il a, selon toute vraisemblance, perdu tous les êtres chers ; il doit être bien désabusé ; je me demande ce que nos chers médias vont trouver à dire ; lui qui nous a donné tant de pistes de réflexion...

  • s’imaginer un bout de mer, dans ce bout de mer ,des bâches noires tendues bâches noires délimitant un espace pour nager , pour des petites filles iraniennes ,des jeunes filles iraniennes ,des femmes iraniennes ,des vieilles femmes iraniennes , du noir pour les yeux des hommes

  • Cette semaine m’a enterrée. Trop de trop. J’ai l’impression de n’avoir pas écrit depuis longtemps. J’ai trop besoin de temps pour ça, je revendique ma lenteur. Entre deux j’ai repensé au piano de Tom Waits ce matin, à cause de vin et de roses, j’aime bien quand ça vient de partout comme ça.

    Voir en ligne : Kill Me Sarah

  • J’y suis allé à la nuit, les draps jaunes et la couverture bleue, j’y suis trop, ces temps-ci, dans ces lieux, même s’il fait nuit, les gens passent, robes de chambre, chaussons, cannes, la nuit dehors, il a fallu s’arrêter ici, prendre le métro à Boucicaut, continuer à suivre la vie même si, ces jours, elle semble tellement lâche, la fois dernière si loin, jusqu’au Champs Elysées, la statue de Churchill, les deux palais, en marchant, marchant, les larmes aux yeux