s’en aller, parole de vivant

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
Carré Bleu et Tumulte’s band

On dirait que chaque port demande lui-même qu’on en assemble les images, même toutes faites, même cartes postales, même avec les moyens tout modestes d’un petit appareil de plastique. On dirait qu’il n’y a pas de différence, en fait, entre Aarhus, Halifax, ou La Rochelle et tant d’autres. Et qu’on a besoin d’eux tellement plus qu’ils n’ont besoin de nous.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 5 août 2009
merci aux 458 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages