Louis Hémon, écrivain français


Découvert la biographie de Louis Hémon. Dans ma tête, naïvement, mais depuis les lectures d’enfance, c’était un auteur québécois. Mais pas plus qu’on ne dirait de Loti qu’il est turc ou japonais. La question alors devient : si Hémon avait été parisien et non breton, est-ce qu’on l’aurait laissé si vite se fondre dans l’image de Maria Chapdelaine devenu emblème ? Corollaire : si la guerre survenante, qui emporta Alain-Fournier et tant et tant d’autres, n’avait pas fait oublier un stupide accident de train, quelque part dans l’immensité canadienne, frappant un type de 30 ans et son pote australien, est-ce qu’on aurait oublié Louis Hémon ? Même pas aperçu de vraie biographie dans les librairies. Il est temps qu’on réaffirme Hémon comme écrivain français : simplement, qui aimait le voyage, et d’affronter seul des situations fortes. Comment ne pas le comprendre, ce soir ? Il est du pays de Conrad, ou de Lowry : habitants planétaires. Pour Hémon, manqua juste la durée. Et retour au numérique : une recherche, et le voilà, son Itinéraire de Liverpool à Québec (bien sûr dans les excellentes réserves de la Bibliothèque électronique du QUébec, j’y vais, bonne soirée.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 août 2009
merci aux 612 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages