Québec le dimanche

usine, bateau, silo, trains




Hier soir c’était fascinant, à la brunante, ces fumées et lumières dans le brouillard. Il suffit que le vent revienne, ça chute de 10° en 24 heures, et mon Lumix de base, 4 ans d’âge, ce soir est trop frigorifié pour faire ses réglages. Dans les livres de Jean Désy, il y a plusieurs fois cette phrase (du moins ses variantes, mais le même verbe, inhabituel pour nous) : L’air du nord goûtait bon. C’est cela sans doute aussi qu’on vient chercher dans l’ouverture du port, à l’embranchement de la Saint-Charles gelée.

 

 




François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 18 janvier 2010
merci aux 499 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages