2010.01.30 | Québec, chemin vers Gabrielle Roy (la bibliothèque)


 

Un jeudi sur deux, bibliothèque Gabrielle-Roy de Québec, 18h-21h, atelier d’écriture dans le cadre de Première ovation. Je suis prêt mentalement, enfin j’essaye, mais même si on ne fait qu’un couloir de fac pour se rendre à l’atelier, c’est ce genre de densité d’avant lancer performance ou concert.

Pour la bibliothèque, je m’y rends à pied par la rue Saint-Joseph. Ce soir il neige. Et même si c’est 17h30 c’est déjà quasi nuit noire, avec ces étranges effets de silhouettes rapides et enveloppées. Les vitrines habituelles, l’église de Scientologie dans son luxe arrogant (plus gros bâtiment de la rue), les sous-sols de l’église qui servent d’accueil aux sans-abri, le bazar Lecomte où on se fournit de tout, le seconde main argent comptant avec son stock de mauvaises guitares vite revendues, ou ensuite la brève musique du magasin de jouets, et le Van Houte pour ceux qui ont le temps de la pause. Enfin la bibliothèque, puis ma salle.

La première minute est floue, mais ça va mieux après : je laisse l’intégrale des 9’52 de ma route. Il y a encore les lumières de Noël.

Je crois surtout que ce que je voulais faire, c’est essayer d’attraper ce que je vis à chaque fois, ce contraste dedans/dehors, et l’intérieur érigé autrement que chez nous en lieu collectif, qui fait que les gens occupent autrement la bibliothèque, déplaçant en partie sa fonction.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 30 janvier 2010
merci aux 542 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages