petis bonshommes sur le toit

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
2019.09.03 | autoportrait de tes angoisses

Je continue de photographier Pantin. D’une année sur l’autre, au coin de la rue Josserand et de la rue Cartier-Bresson, j’ai suivi cette démolition. Maintenant c’est place nette. Un rectangle dont une face serait ouverte pour le spectateur, comme au théâtre, et les trois faces offrent la ville vue par l’arrière. Cette étrange cabane de tôle hissée en hauteur à gauche, le fourmillement des fenêtres dans la falaise du fond, et — quand j’ai photographié, dans la mauvaise lumière de cette fin d’après-midi sous pluie — je n’avais pas fait attention aux petits bonshommes sur le toit.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 18 janvier 2007
merci aux 755 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page