fourberies


Scapin met son maître dans son sac, bâtonne et la langue renverse un monde. Quand un camion Scapin s’insère dans les images de la ville, qui rit ? (Photo Joachim Bon, trouvée dans mon appareil.)



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 12 avril 2010
merci aux 456 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages