< Tiers Livre, le journal images : source

source

Tiens, bizarre, le mot source est absent des Fleurs du mal. On la trouve dans Lamartine : Source limpide et murmurante, Qui de la fente du rocher Jaillis en nappe transparente, ou Sévigné : Ce sont des larmes douces, dont la source n’est point amère. On n’en finira donc pas, cette année, de buter sur l’usage des mots par rapport aux choses qu’ils désignent. La définir comment, la source : source de quoi, source pour qui ?


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 18 mai 2010
merci aux 232 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page