< Tiers Livre, le journal images : photogénie

photogénie

Je garde une frontière à peu près stricte entre vie privée et creusement blog, qui traverse pourtant l’intime – juste faire que ce soit la part d’intime dont on est seul responsable. Pas de gêne pourtant à considérer cette activité, la pratique lecture-écriture où de toujours elle est liée, où le pacte a sans cesse été renouvelé avec l’épistolaire, l’arrivée de la photographie etc, comme une activité à ciel ouvert : le changement de paradigme du web, c’est qu’il ne contraint pas à la visite, sous prétexte d’être accessible. La notion de public-privé s’énonce de façon autre : une part du privé s’échange par consentement exprimé des interlocuteurs. Le monde entier ne viendra pas lire ces lignes, mais j’accepte qu’elles soient lues même sans connaître (ou ne connaître qu’une fraction) des quelques dizaines qui viendront les lire. Voilà, c’est ce qui résonne à lecture participant évidemment pour moi de l’intime, un photographe parle images et mémoire, insère dans sa page des photographies de ses grands-parents – simplement il se trouve que ce sont aussi les miens.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 15 juillet 2010
merci aux 408 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page