VOUS ÊTES DANS : #sommaire journal

0 | ... | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | 63 | ... | 1470

Ce qui glace, c’est – quand il est trop tard – pourquoi on n’a pas croisé ça plus tôt.
C’est la rançon des cloisons molles d’Internet : comment sauter hors de ce qu’on sait, pour trouver ce qui compte. Et ça vaut bien sûr pour ses propres mises en ligne, l’obscurité où on est.
Pour moi, c’est venu dans le creux de ce dimanche après-midi, froid et pluvieux ici, et pas mal de lames noires de réalité, aux bords coupants, qui vous entourent et vous cernent. Sur le mur de Guillaume Cingal, blogueur qui m’est (...)

La Réserve, de Stéphane Bernard, à Mantes-la-Jolie, pour moi ça n’aurait jamais pu être une librairie comme les autres. Lorsque mon 1er livre est paru, Sortie d’usine, aux éditions de Minuit, en 1982, c’est le premier à m’avoir invité.
Période faste, eu égard à la fadeur et à l’opacité d’aujourd’hui. Mantes, c’était les grands usines automobiles, dans la prospérité qui semblait ne jamais devoir finir. C’était Renault à Flins, Simca à Poissy, des villes poussées en plein champ, et dans lesquelles on avait (...)

soit le parvis de la Défense et partout où sont ces panneaux publicitaires consommant chacun en un jour autant qu’une famille en un mois (j’exagère un peu mais vraiment pas) ;
soit le feu mitraillant chaque 3 secondes de 5 annonces plein écran d’Orange, opérateur national de la téléphonie ;
c’est connu, la publicité ça marche mieux par l’humour, tout le monde est prêt à en rire n’est-ce pas, ça ne fait pas de mal et les grincheux ils doivent avoir un ulcère à l’estomac ;
et si ça fait sourire c’est (...)

Invité au Japon (Tokyo, univ Waseda, Yokohama, Sendaï, Sapporo) du 11 au 19 novembre, on trouvera dans chaque vidéo les principaux remerciements, que je renouvelle ici.
L’ensemble a été filmé avec un Canon 80D en général tenu à la main, monté et mis en ligne sur place chaque soir avec Final Cut.
Je l’ai dit et répété, mais nous sommes désormais nombreux à tenter de considérer YouTube comme outil d’écriture, de récit, d’investigation du réel – quelles que soient les maladresses, si lents que soient les (...)

Qu’est-ce que le textuel, et en quoi se confondrait-il, ici, avec le livre imprimé, et diffusé dans les circuits industriels et commerciaux auxquels nous, auteurs, l’avons légué par contrat ? Oui, le textuel d’aujourd’hui est sur nos blogs, dans l’éphémère de nos actions réseau, il est dans la parole qu’on tient, préparée (en cours ou sur scène) ou improvisée (mes YouTube). Et si se hisser à la parole était précisément un des enjeux du textuel d’aujourd’hui, et que la magie du web c’était nous en permettre le (...)

Je commence à être familier de mes façons web. Si ça ne colle pas, je reste fermé et tout immobile. Si ça s’ouvre, tout peut aller très très vite.
J’avais lancé en 2013, sur site dédié, et le nom de domaine nerval.fr, un espace revue en ligne que je voulais uniquement consacré à la prose narrative, fiction ou non-fiction, avec dialogue et ouverture à un autre mode de récit que je considère central, le récit photographique. En 2 ans, mise à jour souvent hebdo, la revue a accueilli plus de 160 textes, émanant (...)

Note du lundi 26 décembre Compte-tenu du nombre disproportionné de lectures de ce billet (très heureux, merci, j’espère que mon journal continuera à bénéficier de votre attention, ainsi que mes livres !), j’insère en tête de cet article précision de Fabienne Raphoz, des éditions Corti, sur le repreneur de leur librairie :
Comme nous l’avons annoncé à chacun de nos clients du 11 rue de Médicis, depuis le début de l’année 2016 - la plupart d’entre vous le savez donc déjà, mes amis - nous sommes heureux, (...)