Marcel Proust / cathédrale majeure

 

liens et ressources sur Marcel Proust, plus une petite exposition virtuelle : les poiriers en fleurs de Marcel Proust

ci-dessous, Maurice Blanchot : L'Expérience de Proust

retour tierslivre.net

trois textes de Marcel Proust sur la création poétique

ces notes exceptionnelles de Marcel Proust sur la création littéraire datent de 1898 / 1900, au moment de la rédaction de Jean Santeuil, et elles ont été pour la première fois publiées en 1954 dans les Nouveaux Mélanges, quand Jean de Fallois a rassemblé et publié les textes dits du Contre Sainte-Beuve - personnellement, ces textes m'ont servi d'appui pour quelques exceptionnelles séances d'atelier d'écriture
télécharger les 3 textes au format RTF

lois mystérieuses de la poésie

Ne pas oublier : la matière de nos livres, la substance de nos phrases doit être immatérielle, non pas prise telle quelle dans la réalité, mais nos phrases elles-mêmes et les épisodes aussi doivent être faits de la substance transparente de nos minutes les meilleures, où nous sommes hors de la réalité et du présent. C'est de ces gouttes de lumière qu'est fait le style et la fable d'un livre. Au fond, toute ma philosophie revient, comme toute philosophie vraie, à justifier, à reconstruire ce qui est.

Marcel Proust.

Marcel Proust sur Internet

dédié à celui qui en a fait le plus, et absent d'Internet, l'auteur de la Cathédrale du Temps, Jean-Yves Tadié

c'est le Centre de Recherche Kolb Proust
ou l'équipe Proust de la rue d'Ulm

on recommande
le dossier sur l'expo Proust de la BNF

sur Fabula, le colloque Sodome et Gomorrhe dirigé par Antoine Compagnon

on signale aussi le site de la
Société des Amis de Marcel Proust
sa "journée des aubépines" (sic) et sa page d'actualités proustiennes...

 

quelques textes fondateurs de l'esthétique narrative et poétique de Marcel Proust

Marcel Proust / sur Charles Baudelaire

Marcel Proust / à propos de Gérard de Nerval

Marcel Proust / sur Honoré de Balzac ("Je sais que tu ne l'aimes pas...")

plus: une énigme narrative
les poiriers en fleurs de Marcel Proust

téléchargement (via Ministère des Affaires Etrangères):
Un amour de Swann
ou Les plaisirs et les Jours

on signale aussi, aux éditions Champion, le CD ROM Proust

voir aussi : 246 citations prises A la Recherche du Temps perdu...

Maurice Blanchot / L'expérience de Proust
(in Faux Pas, 1943)

 

Il n’y a pas d’art possible sans une révélation non rationnelle, et le sens de l’art est de restituer à cette révélation une expression dont l’intelligence tire parti.

L’expérience de Proust a une simplicité sur laquelle glissent les commentaires. En revanche, si l’on essaie de lui rapporter les explications et les interprétations que Proust y a rattachées, elle devient intellectuellement très riche, mais elle semble perdre une partie de son authenticité.

De ce fait qu’il parvient au privilège de l’éblouissement à l’occasion d’un phénomène de mémoire, il conclut que l’éblouissement est une révélation du temps, du temps dans lequel l’être ne meurt pas mais existe selon des perspectives généralement inconnues mais non inconnaissables, et il pense qu’en étudiant ces impressions simples, en les recréant par la mémoire et en les éclairant par l’intelligence, il fera revivre la réalité que l’angoisse voyait perdue avec le temps. D’abord, il livre à la connaissance, comme propre à lui fournir un sens objectif, ce qui n’est éprouvé que comme une déchirure de cette connaissance. Il s’empare du sentiment étourdissant de félicité qu’il y trouve et qui n’est que la réconciliation fortuite de l’angoisse pour l’éterniser et s’affranchir de toute anxiété.

C’est en cela que Proust n’a pas trahi la révélation qu’il a rencontrée et dont il a offert l’image la plus étendue et la plus admirable comme pour montrer qu’elle ne l’épuisait pas.