Brigitte Palaggi | la Sainte-Victoire de trois quarts

les photographes écrivent le monde autant que nous

un autre texte de la revue, au hasard :
Liliane Laurent | Manchester, une mémoire
Peu d’images en ligne de Brigitte Palaggi, mais quand même.

Et surtout un travail de plus de 20 ans en binôme avec un écrivain, Olivier Domerg, dont l’oeuvre est entier consacrée à la notion de paysage. Et l’association qu’ils ont fondée, Autres & pareils, basée à Martigues, qui publie chaque année un livre de grande qualité où ils sont systématiquement associés à d’autres auteurs et photographes, c’est cette démarche qu’il faut saluer.

Dans le travail commun, aussi bien New York que les Alpes, des chantiers urbains autant que des sites naturels – en cours : un travail sur le Rhône. Et, du côté de Brigitte Palaggi, cette étonnante série pour qui n’aurait jamais supposé que la Sainte-Victoire de Cézanne, à l’est d’Aix-en-Provence, s’aperçoit depuis Martigues, 40 kilomètres à l’ouest de Marseille. C’est pourtant le cas, créant alors une nouvelle contrainte : les éléments urbains les plus proches, ici l’autoroute, qui s’interposent entre la Sainte-Victoire et le lieu immédiat d’où on la photographie.

Voir ici leur catalogue, ou petit témoignage de comment ils savent recevoir.

 



Tiers Livre Éditeur, la revue – mentions légales.
Droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait.
1ère mise en ligne et dernière modification le 13 décembre 2014.
Cette page a reçu 1491 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).