Anne Collongues | « Japon, prise de notes en couleur »

chaque semaine, en accompagnement des créations textuelles, la démarche d’un photographe

un autre texte de la revue, au hasard :
Philippe Castelneau | Récits de l’open road

Je déroge à cette rubrique – mais je souhaite vraiment m’accrocher avec les dents à l’idée de présenter chaque semaine la démarche d’un photographe –, en allant piocher la photo ci-dessus dans la page Facebook d’Anne Collongues, et non pas dans la rubrique photo de son site annecollongues.com [1]. Donc une série retour d’un voyage au Japon, sobrement intitulée prise de notes en couleur, ce qui m’intéresse parce que pour l’auteur de texte la prise de notes passe aussi par l’image, bien avant l’irruption de la photo numérique d’ailleurs, et que seule la précision en couleurs renvoie alors à la démarche de la photographe. Lorsque j’ai croisé pour la première fois Anne Collongues, il y a déjà pas loin de 10 ans, elle était encore étudiante à l’ENSBA (Beaux-Arts Paris), mais son travail photographique était déjà construit sur une même étonnante bipolarité : les expéditions et voyage (Algérie, Mexique), et – sur la base ou en rapport avec ce que vous apprend le lointain –, un retour sur la banlieue la plus familière d’Île-de-France, ses lotissements, ses jardins et parcs bien peignés, son matériel urbain. Elle a séjourné en Israël longtemps, a fait d’autres voyages, sa démarche n’a pas changé. Mais, depuis lors, elle n’a jamais cessé d’écrire, c’est toute une rubrique de son site, voir ici, et je suis particulièrement heureux (questions profondes aussi, lorsqu’on enseigne en école d’art, sur la temporalité des chemins d’écriture) qu’elle soit accueillie ce prochain mois de mars chez Actes Sud non pas pour une première publication, mais pour un premier roman. De la photo ci-dessus, les paysages de Kyoto me concernent d’assez près pour que j’aie de suite voulu explorer la série rapportée par Anne de son voyage. Je lui ai dit comment celle-ci me captivait encore plus que les autres : photo prise depuis le train, m’a-t-elle répondu, donc pas de hasard...



Tiers Livre Éditeur, la revue – mentions légales.
Droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait.
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 décembre 2015.
Cette page a reçu 502 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).


[1et bien sûr prêt à retirer cet article s’il te déplaît, Anne !