Renaud Schaffhauser | Comment j’ai arrêté de fumer grâce à une petite annonce

« construire une ville avec des mots », les contributions

Renaud Schaffhauser. Né en 1965. Après avoir curé les étables, sillonné la France avec des chansons, travaillé en Suisse dans l’illettrisme et le français langue étrangère, de retour dans le Berry pour casser des noix. Son site : le pelikan.
proposition n° 1

Cromorne rentra chez lui plus tard que d’habitude. Une perturbation sur la ligne. Descendit du train dans l’obscurité. Éclairage public défaillant. S’avança à tâtons sur le trottoir glissant. La pluie, sans discontinuer, tombait à grosses gouttes depuis trois jours. Croisa quelques ombres. Halos, parapluies, faisceaux de lampes frontales. Partir le matin rentrer le soir était obligatoire, avaient décrété les autorités. Interdiction de rester chez soi. Du lever au coucher du soleil les occasions de se rendre utiles à la société ne manquaient pas. Cromorne consignait des rapports. Activité consistant à classer des dossiers pour archivage. Dans les bureaux couraient les rumeurs les plus folles. Pendant la journée le gouvernement utilisait votre domicile à des fins inavouables. Votre salon était une salle de torture. Votre cuisine un tripot. Votre chambre un lupanar.



Tiers Livre Éditeur, la revue – mentions légales.
Droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait.
1ère mise en ligne et dernière modification le 14 juin 2018.
Cette page a reçu 38 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).