non aux coups de coeur

c’est la question du rédactionnel qui est posée


Ils fleurissent, en librairie comme en bibliothèque, les coups de coeur... Et s’il fallait en finir avec l’expression comme avec les petites étiquettes ? Idem pour les (trop tristes) sites des maisons d’édition : ceux qui ne franchissent pas l’obstacle d’un vrai contenu rédactionnel risquent vite l’assèchement. Billet d’humeur sur bibliobsession, trouvé via La Feuille. ce qui la fait vivre, la littérature c’est les débats qu’elle suscite, les idées qu’elle dérange, les envies, les rejets qu’elle crée... cest eux qui le disent !


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 11 octobre 2007
merci aux 344 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page