membrane sur pattes

effondrement de la justice


Combien de fois, dans diverses expériences d’ateliers d’écriture, j’ai pu être à même de vérifier ce rôle silencieux et impressionnant des enseignants pour lutter, cas par cas, contre les mariages forcés... Toute une part souterraine de la société. En même temps qu’on entendait ce type atroce, Fourniret, parler de membranes sur pattes, voilà que la justice française en cautionne le concept. Ulcérée, dit Elisabeth Badinter : idem ici.

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 31 mai 2008
merci aux 516 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page