le livre, les auteurs et Google

"accessible seulement à partir du territoire des USA"


Internet c’est facile : on le fait. Mais le brassage juridique, dans le moindre détail, est à la fois disproportionné, et pareillement excitant – si les concepts déplacés nous renvoient directement à des questions éthiques, bien plus vastes d’ailleurs que la seule propriété artistique. Pour publie.net, l’apport discret du juriste, Olivier Cazeneuve, est la part immergée. Notamment pour le contrat d’auteur que nous avons élaboré, complètement spécifique à notre nouveau mode de diffusion et distribution. Sur remue.net, dont il est lui aussi membre fondateur, il a développé en profondeur les enjeux de la loi Hadopi (1 2 3 ). Il développe aujourd’hui quelques enjeux, pour les auteurs, de la numérisation Google, puisque nous sommes censés, nous les auteurs, avoir jusqu’au 5 mai pour protester auprès d’eux d’une numérisation abusive. En tout cas, obligatoire pour les auteurs d’aller voir Google Settlement et de revendiquer vos droits sur tous les ISBN à votre nom de leur répertoire – à vous seul ensuite de décider si vous laissez ou leur demandez de retirer, ça concerne bien plus large que les livres (67 items pas moins pour ma part...) [1].

Photo : Deauville, Salon du livre, hier soir : Google c’est juste en face.

[1Note du 30 avril : hier, suite à un arrêt d’un tribunal américain, la date limite pour cette démarche a été repoussée au 5 septembre 2009, faites-le.

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 26 avril 2009
merci aux 962 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page