recherche de Paul Celan

école nationale supérieure, couloir, 45 rue d’Ulm, Paris


 

ÇA ET LÀ BOUSCULÉE
la Lumière-perpétuelle, jaune limon,
derrière
des têtes de planètes.

 

Des regards
inventés, cicatrices
de vue,
entaillées dans le vaisseau spatial,
mendient des bouches
terrestres.

 

DAS UMHERGESTOSSENE
Immer-Licht, lehmgelb,
hinter
Planetenhaüptern.

Erfundene
Blicke, Seh-
narben,
ins Raumschiff gekerbt,
betteln um Erden-
münder.

Paul Celan, Renverse du souffle, traduction Jean-Pierre Lefebvre, Seuil, 2003. Paul Celan s’est suicidé en se jetant dans la Seine le 20 avril 1970.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 12 juin 2009
merci aux 1200 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page