Ronald Klapka : 2 ans de Magdelaine

un nouveau site pour les recensions poésie, philosophie et psychanalyse de Ronald Klapka


Il y a 2 ans exactement, j’annonçais la mise en ligne du site de Ronald Klapka.... Impressionnant de constater le chemin effectué, la richesse des lectures et des analyses... Passez voir les mots-clés "auteurs"...

Une présentation volontairement minimum pour laisser le maximum de place aux chroniques, les liens et références dans les appels de notes...

Je rappelle l’adresse : lettre de la Magdelaine.

 

 

un nouveau site pour les recensions poésie, philosophie et psychanalyse de Ronald Klapka


C’est par Ronald Klapka le premier (et, très vite, Philippe Rahmy, Jean-Marie Barnaud) que mon premier site personnel, en 1997, est devenu petit à petit un carrefour d’informations pour la littérature contemporaine, et que nous avons décidé de le transformer en aventure collective : remue.net, le site, puis l’association ont commencé en 2001...

Ronald Klapka y a tenu une part considérable les cinq premières années, avec en noyau dur les chroniques [1] dont il a nourri le site, dans un croisement entre poésie, philosophie et progressivement psychanalyse, tout en présidant l’association en 2005 et 2006.

Notre évolution personnelle s’est nourrie de ce travail intense : pour moi, en revenant à un site personnel, ce « tiers livre », mieux s’ancrer dans la réflexion numérique qui progressivement a conduit à la création parallèle de publie.net. Pour remue.net, une aventure encore plus résolument collective et associative, avec un comité de rédaction et l’appui central sur sa revue en ligne, le mûrissement de dossiers sur la création contemporaine, et, avec le transfert du siège de l’association en Île-de-France, l’organisation depuis trois ans d’événements publics, lectures et rencontres, l’articulation résolue du travail collectif et de nombreux sites personnels de ceux qui constituent ce collectif.

Depuis trois ans, Ronald Klapka avait choisi un chemin de crête, dont la manifestation principale était une lettre hebdomadaire d’information (pièce jointe d’un courriel), titrée simplement de la rue où il habite, à Reims : lettres de la Magdelaine.

Ces trois ans ont permis à Ronald Klapka de radicaliser sa démarche, dans le territoire le plus exigeant de la création contemporaine, et une veille parmi des publications et revues dont il est bien souvent la seule émergence Internet.

Il était temps que ces lettres, par leur accumulation, et l’affirmation critique qu’elles constituent, disposent d’un site qui leur soit exclusivement réservé. Ronald Klapka s’y est longtemps refusé, et a mûri une demande précise.
C’est donc un site selon ses souhaits : une navigation minimum, un archivage par dates, pas d’images, mais une exigence typographique qui permet la lecture dense.

Par contre, nous avons voulu utiliser les possibilités les plus récentes de spip pour que, sous la surface émergée, via la discrète présence de mots-clés dans la marge de droite, en haut de textes, on pénètre un univers de recherche analogique très puissant.

Ainsi, sous l’apparent dépouillement de surface, un outil qui rejoint dès à présent des sites comme remue.net ou poezibao pour l’indexation et la possibilité de recherche en ligne : profitez-en.

D’autre part, la mise à disposition en ligne des chroniques permet à Ronald Klapka de passer de la lettre au court « mot de billet » signalant la mise en ligne et son objet : ne pas hésiter à rejoindre la liste des destinataires. Il suffit pour cela d’un mail : à vous donc l’ouverture : inscrivez-vous ...

Et pour ma part, très fier et heureux d’avoir bénéficié de la confiance et de la vieille amitié pour la première mise au point de ce site et son système d’indexation...

[1Au fil du temps, ces chroniques ont été intégrées au nouveau site, harmonisées (notes, indexation) ; une « butte-témoin » des toutes premières avec pour générique, la poésie, pour apprendre à vivre, est toujours accessible en ligne.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne 4 août 2009 et dernière modification le 11 août 2011
merci aux 1940 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page