ma valise dans Metropolis

juste avant le départ, la visite d’Arte


C’est diffusé ce samedi soir, paraît-il.

Le projet de Metropolis, c’était de faire parler chacun de leurs invités d’un seul livre culte, j’avais répondu que pour moi il n’y avait pas un seul livre, mais qu l’important c’était la bibliothèque. Et eu le malheur d’ajouter, au téléphone : « Je le vois bien en ce moment, choisir ce que j’emmène pour partir... » (Jérôme Lindon m’aurait corrigé : – Qu’on emporte...) [1]

Alors le journaliste, Laurent Allen-Caron, m’a proposé qu’on en fasse le sujet, de ce choix. Pourquoi pas. Surprise, d’une grande chaîne nationale et la seule à s’impliquer dans la création (encore que Métropolis, diffusé le samedi à 20h30, a été relégué l’an passé à 22h), qu’il arrive seul à la gare, et non plus la traditionnelle équipe journaliste/opérateur/ingé son... Ça doit tirer dur, les fins de mois, pour les copains de ces corporations.

C’est difficilement supportable de se regarder soi-même. Mais le rythme du montage, et le respect de ce que je voulais dire sur cette idée de bibliothèque, merci Laurent. Par contre, quelques jours plus tôt, il avait interrogé pendant 2 heures Alberto Manguel : moi j’aimerais en disposer intégralement, de l’entretien Manguel. Nous on avait travaillé une bonne heure, je me disais naïvement que ça pourrait être le rôle d’ArteTV, de proposer sur le site un version plus longue, on pourrait s’en servir dans nos boulots ?

Et sur Arte, page Metropolis.

[1En fait, la valise montrée dans le film a été remplacée par 2 cantines métal.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 12 septembre 2009
merci aux 1321 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page