Arte, le 12 janvier : La Vie par les bords

un film réalisé par Fabrice Cazeneuve


Rebaptisée Val d’Argent, la « dalle d’Argenteuil » n’en est pas moins un concentré de toutes les difficultés rencontrées par les jeunes de la banlieue parisienne, en une seule classe tous les pays du monde.

Le lycée professionnel est souvent considéré comme le symbole de l’échec scolaire. Le lycée Fernand-Léger, à Argenteuil, n’échappe pas à la rotation accélérée des enseignants, aux frictions de la cité. Mais les enseignants s’accrochent avec cœur, et souvent pour des raisons intimement liées à leur parcours, à ce que ces jeunes soient acceptés d’un monde du travail où il faudra bien commencer par la place la plus humble.
Ce sont ces parcours que nous avons suivis dans les maisons de retraite et hôpitaux, ou dans les usines de la grande couronne parisienne.

Pendant plusieurs mois, on a installé la caméra directement dans la cour du lycée : des visages, des dizaines de visages, le portrait de toute une jeunesse, dans sa diversité, sa pluralité, ses exigences.

Et quand à 17 ans on est confronté pour la première fois à son destin d’adulte, par le décès d’un patient dans la maison de retraite où on est en stage, ou parce qu’on a dû s’improviser chef d’équipe dans une unité de nettoiement, qu’on voit soudain concrètement le destin qui vous est réservé, nous étions là lorsqu’au retour ils en parlent avec leur enseignant.
Si on est amené à réviser alors quelques clichés, tant mieux.

« La Vie par les bords », documentaire de création, 52’, film de François Bon et Fabrice Cazeneuve, réalisation Fabrice Cazeneuve, images Pierre Bourgeois, montage Jean-Pierre Bloc, a été tourné au lycée professionnel Fernand-Léger d’Argenteuil de décembre 2004 à juin 2005.

Merci à Monique Chestakova, Christine Eschenbrenner, Sophie Roger, Laurence Sabourin et tous les enseignants et élèves qui ont bien voulu témoigner et participer.

à lire sur tierslivre.net :

- les archives de l’atelier d’écriture

- dispersées dans mon journal, quelques images des quatre mois de tournage : 1 _ 2 _ 3 _ 4 _ 5 _ 6 _ 7

- ci-dessous : présentation du film dans Arte Magazine, décembre 2005

- et post-scriptum : la complexité et la fragilité de tout ce à quoi nous avons été confrontés dans ce tournage, et qu’il a été bien difficile de condenser dans nos 52’ allouées, fait que je ne mets pas d’espace forum sur cette page _ vos commentaires seront les bienvenus APRES la diffusion, et je les répercuterai ici, en collaboration avec les personnes concernées


presse :

- Télérama

- Les Inrockuptibles

- Le Monde radio/télé

- le Nouvel Observateur

- site CNDP




LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 7 janvier 2006
merci aux 3127 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page