Saclay | l’oeil sur la ville

une description du plateau de Saclay


Retour index général du web-roman.

 

Je n’ai pas suivi d’assez prêt la campagne électorale pour savoir de qui est cet oeil. De toute façon, ici c’était celui-ci, mais plus loin c’était un autre.

On plaçait ainsi des représentations d’oeil dans les endroits sensibles de la ville.

Il fallait quand même qu’une fois ils sachent un peu du réel, pensait-on.

L’oeil restait ouvert le jour, la nuit, dans le vent, dans la pluie.

On ne savait pas trop comment ils s’y prenaient, dans tous les centres de recherche alentour, pour que ça reparte vers eux. Mais ce n’était pas neutre : l’oeil collé au ciment restait bien le leur, chacun, alors comment ils n’auraient pas ainsi appris la ville, notre ville, du moins ce qui leur faisait face ?

En tout cas, nous, ici, au Christ de Saclay, c’est ce qu’on avait fait.

 


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 19 avril 2012
merci aux 568 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page