de l’élevage des plantes sous vitre en City-Park

reflets avec forêt, route et plantes en pot


Retour index général du web-roman.

 

Sans doute qu’au City-Park du centre-ville d’Orsay, si on ouvrait les fenêtres, les plantes s’enfuiraient. La forêt en face est compatissante, elle vient se refléter dans leurs vitres pour leur rendre l’ennui moins triste. Peut-être cependant qu’au soir, une fois seules, elles tournent un peu moins le dos aux bureaux qu’elles ornent.

 

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 30 avril 2012
merci aux 454 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page