et les avions ne feraient plus mal

avoir vu cela avant, avoir vu la fosse, avoir vu cela grandir


On avait donc pensé inventer cette souple cage à avions.

Qu’importe s’ils percutaient ici la face plus haute que le ciel : c’était une suite d’alvéoles vides, et ouvertes.

L’avion s’enfoncerait, ralentirait, s’arrêterait. Le dispositif d’alvéoles et de grillages se reformerait ensuite.

Les grues étaient là en permanence. Elles se saisissaient ensuite de la carlingue, la levaient, la déposaient doucement en l’air de l’autre côté de la tour, et l’avion repartirait.

Ceux qui l’auraient souhaité, entre temps, auraient pu descendre par l’ascenseur posé à même la paroi réfléchissant le ciel.

Ce matin-là, j’avais assisté au premier essai. Et tout s’était bien passé.

La ville avait donc cette qualité de se refaire elle-même, et de rester la ville. Une longue queue de silhouettes attendait devant le Mémorial – on n’oublierait pas, on n’oublierait rien, enfin on essayerait.

 

Lire 2001, 2007, 2008, 2009 – ou mot-clé New York dans Tiers Livre images.

 

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 8 décembre 2012
merci aux 469 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page