l’établi, de Linhart à Arcelor Fos

objets, images, gestes dans l’usine


Se rappeler comme a été important, pour nous tous, en 1980, L’Établi de Robert Linhart, aux éditions de Minuit : en pleine gloire ou apogée de l’industrie automobile, dans les chaînes ultra-modernes d’Aulnay-sous-Bois, Linhart décrivait l’établi et les outils d’un ouvrier en bout de carrière : son intervention manuelle, ses bricolages, complémentaires de la grande déferlante futuriste.

Je l’ai remarqué tout de suite, l’établi, sans savoir sa fonction. Au-dessus, une poche de 200 tonnes apportant l’acier liquide. Dessous, les moules qui accueillent les brames en avancée continue. Dans ce monde de vacarme et de feu, les hommes équipés de manteau aluminisés viennent jeter des sacs de cendre de riz, qui auront fonction de mince couche réfractaire sur la brame.

Il y a des mots qui dansent, mannequin par exemple, même si on pense tout de suite à une silhouette anthropomorphe, pour l’amorce d’acier qu’on place en bout de la nouvelle brame en début de coulée.

Puis, la coulée faite, on prélève avec une tige cylindrique une goutte d’acier presque encore liquide. Chaque brame est identifiée, avec une composition précise et une destination précise. L’échantillon il faut le séparer de la tige au marteau, l’aplatir avec un genre de cisaille à bras, le refroidir dans le seau d’eau.

Alors, en plein coeur de la cage de coulée où tout est disproportionné, où tout est contrôlé à distance par l’équipe derrière les écrans, le tout petit coin atelier où les hommes en panoplie de feu agissent comme un bricoleur du dimanche, avec les outils de tout le monde, l’étau, la presse, le marteau, et le seau de zinc sous le trou pour laisser tomber la partie cisaillée brûlante, qui probablement n’a pas changé depuis 40 ans que passe ici tout l’acier du monde.

Et probablement le même geste, depuis tout ce temps et sept jours sur sept, chaque nuit après chaque jour, le marteau accroché en haut à droite au même rebord précis.

 


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 juin 2013
merci aux 781 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page