c’est quoi ton matos au fait ?

le matériel qui sert aux vidéos a été offert par les visiteurs du site !


Le matériel ci-dessous a été progressivement acquis grâce au soutien des lecteurs du site, j’en suis d’autant plus reconnaissant à tous les contributeurs. Et le plus simple moyen d’aider... c’est encore de vous offrir un livre.

 

• compact Canon G7X, petite bête à tout faire pour les vidéos main levée, solide et étonnant, c’est lui qui m’a appris à vloguer, en particulier pour tout le séjour américain de l’été 2015. Pour celles ceux qui cherchent : Lumix et Sony proposent le même type de compact mais avec fonction 4K (par contre le son est vite limite avec ces appareils).


• mon premier boîtier Canon, le reflex capteur APSC 700D entrée de gamme avec son viseur orientable super commode, je m’en suis servi du printemps 2013 à l’automne 2016 – super bonne école.


• depuis septembre 2016, le Canon 80D comme boîtier unique, nettement plus orienté vidéo que le précédent... une vraie bête tout-terrain et hyper fonctionnel... en attendant de pouvoir monter en gamme !


• objectif Canon APSC 10-18/5,6, grand angle stabilisé et ultra-léger, autofocus silence, prix super accessible, pas lui demander des miracles mais c’est mon objo à tout faire pour les vidéos en trimbale ou appareil à la main – l’avantage c’est la stabilisation et la légèreté, l’inconvénient c’est la résolution assez vite limitée.


• objectif Sigma Art 18-35/1,8, pas de stabilisateur et pas loin d’1 kilo dans le sac, mais super belle optique, c’est l’objectif plaisir pour les prises sur pied ou les plans fixes au bureau.


• nouvelle dans le sac : Nikon KeyMission pour les photos et vidéos 360, c’est un tel changement de paradigme que sans manipuler soi-même on a du mal à piger... montage désormais possible et sur Première et sur Final Cut Pro.


• Rode, micro à condensateur qui se fixe sur la griffe flash, prise mini jack – m’en suis servi 3 ans sans pb, très directionnel et facile, le moins cher .


• celui dont je me sers actuellement, plus cher en investissement, mais avec recharge via USB et déclenchement direct par l’appareil-photo.


• pied Manfrotto Compact, c’est le moins cher et le plus léger que j’ai trouvé pour la mobilité, attention à ne pas laisser la petite pastille de raccordement sur l’appareil, on peut la perdre facilement.


• le pied mobile Gorilla, ça se pose partout, c’est plus léger qu’un pied et c’est parfait aussi pour filmer à main levée, un classique.


• la rotule qui va dessus.


• ça change tout : la bonnette anti-vent velcro sur l’appareil photo compact


• Zoom H4n, un obligatoire, l’enregistreur à tout faire pour le son pro.


• son petit frère le Zoom H2n, 20h d’enregistrement sur les 2 piles, ultra léger, et surtout son spatialisé 5 micros à l’intérieur du petit grillage (fragile, attention), un classique des enregistreurs de terrain, et un complément indispensable pour la vidéo 360.


• dans mon bureau, mon micro « large membrane » est branché en permanence sur le Zoom, en parallèle de la prise-son direct de l’appareil-photo pour sécurité et synchro (je clap à la main, ça suffit) – c’est un Rode NT1-A basique acquis il y a une dizaine d’années mais qui reste une référence, les T-Bone sont bien aussi.


• pupitre pour ordinateur K&M, on le voit souvent dans mes vidéos, mais ça change la vie bien au-delà, un pupitre pour travailler debout à l’ordinateur portable.

 


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne 8 février 2016 et dernière modification le 5 janvier 2018
merci aux 2047 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page