H.P. Lovecraft | L’ombre qui prit Innsmouth, chapitre II

un récit essentiel de H.P. Lovecraft, présentation bilingue


présentation et début _ précédent _ suivant

Shortly before ten the next morning I stood with one small valise in front of Hammond’s Drug Store in old Market Square waiting for the Innsmouth bus. As the hour for its arrival drew near I noticed a general drift of the loungers to other places up the street, or to the Ideal Lunch across the square. Evidently the ticket-agent had not exaggerated the dislike which local people bore toward Innsmouth and its denizens. In a few moments a small motor-coach of extreme decrepitude and dirty grey colour rattled down State Street, made a turn, and drew up at the curb beside me. I felt immediately that it was the right one ; a guess which the half-illegible sign on the windshield — « Arkham-Innsmouth-Newb’port » — soon verified.


Peu avant 10 heures, le lendemain matin, j’attendais en face du drugstore Hammond, avec ma petite valise, l’arrivée du bus pour Innsmouth. Alors qu’approchait l’heure de son arrivée, je remarquai un repli général des commerçants vers d’autres lieux plus haut dans la rue, ou au restaurant Ideal Lunch de l’autre côté de la place. D’évidence, l’employé du guichet de bus n’avait pas exagéré le dédain qu’éprouvaient les gens d’ici pour Innsmouth et ses citoyens. Au bout d’un bref instant, un petit autobus gris sale d’une extrême décrépitude s’annonça en tressautant sur StateStreet, fit demi-tour et s’arrêta dans le virage devant moi. Je compris immédiatement que c’était celui-ci ; une impression bientôt confortée par le panneau presque illisible sur le pare-brise : « Arkham – Innsmouth – Newb’port ».
LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 17 décembre 2017
merci aux 134 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page