Armand Gatti à Tours

dialogue avec Armand Gatti, Tours le dimanche 27 mars


Armand Gatti est une figure, elles sont rares. Traversée du siècle avec l’enfance pauvre à Nice et Monaco, la résistance, la déportation et cette échappée clandestine de puis la Baltique jusqu’en Corrèze.

Ensuite, peu de combats dont il n’aura pas été. Oeuvre multiforme et ouverte, théâtre et poèmes, roman ou film, mais toujours en voyageant, s’installant sur place, sous l’emblème de sa Parole errante.

On m’a demandé d’animer une de ces rencontres. Ce sera avec respect et timidité, malgré le partage que souvent j’ai eu, sur la longue route, avec son fils Stéphane. Si nous avons trouvé le chemin prêt, pour nos expériences d’écriture, c’est que Gatti l’avait frayé...

Ci-dessus : Armand et Stéphane Gatti, croisés il y a juste un an, au Salon du Livre.


Armand Gatti, compagnon d’écritures
Rencontre avec le poète à Tours du 26 au 30 mars 2005

Samedi 26 mars

- Salle Ockeghem, 13 h :
Projection : Didascalie se promenant seule dans un théâtre vide. 2004, 150’, DV-Cam. Réalisation : AS8T

En 2003, au Théâtre de la Colline à Paris, A. Gatti donnait à entendre, dans une sorte de lecture-marathon dont il a le secret, sa « Didascalie... ». L’AS8T décide de demander l’autorisation de filmer ce spectacle-événement, et, au moyen de 2 caméras, filme ainsi les mots de Gatti.

- Salle Ockeghem, 16 h 30 :
Projection : La première lettre. 1979, 50’, Beta SP. Réalisation : Armand Gatti, Stéphane Gatti, Hélène Châtelain, Claude Mouriéras.

Sollicité pour un nouveau projet d’écriture collective après Le lion, sa cage et ses ailes, Gatti s’empare de l’histoire de Roger Rouxel, proche du groupe Manouchian, écrit un poème et l’offre à toute une population. De ce texte et des réponses qu’il suscite, naît une série de 6 films. Seul le premier est présenté ici. Il évoque l’histoire de ce jeune métallo de Vitry entré en résistance, arrêté, torturé.

- Salle Thélème, 20 h 30 :
Présentation de la manifestation

Projection : L’Enclos. 1960, N&B, 104’, 35mm, France-Yougoslavie. Réalisation : Armand Gatti, interprètes : Hans Christian Blech, Jean Negroni, Herbert Wochintz.

Dans l’enclos, 2 prisonniers : l’un, Karl, communiste allemand, enfermé dans les camps depuis 11 ans, et l’autre, David Stein, modeste horloger de Belleville, juif. Le lieutenant SS Scheller décide de donner une chance au premier, qui va se retrouver face à David dans cet enclos. Pour avoir la vie sauve, l’un va devoir tuer l’autre.

Dimanche 27 mars

- Ile Simon, 11 h 30 :
Lecture par Armand Gatti en promenade musicale.

Une ballade pour petits et grands, suivant la trace, sur l’île, des mots que déclame l’auteur, accompagnés par la musique de Thomas Quinard, et de Stéphane Babiaud.

- Hall Thélème, 13 h :

Buffet tourangeau. Après avoir pris l’air frais, c’est aux côtés d’Armand Gatti que tout un chacun pourra, en reprenant ses forces, partager ses impressions et ses questionnements.

- Hall Thélème, 15 h :
Discussion avec Armand Gatti et François Bon.

Le C.D.R.T. a eu envie de provoquer la rencontre de ces 2 auteurs qui ont l’un et l’autre beaucoup pratiqué tant l’écriture collective que l’écriture d’atelier.

- Salle Thélème, 21 h :
Représentation théâtrale : La journée d’une infirmière - ou pourquoi les animaux domestiques ?, d’Armand Gatti, mise en scène de Mohamed Melhaa, Théâtre de l’Algarade.

La pièce est née de discussions avec des infirmières en grève et fait partie du « Petit manuel de guérillera urbaine » écrit pendant et après mai 68. Elle met en scène un conflit (au-delà de la grève) : une confrontation entre un « ici » - la réalité d’une journée décrite par l’infirmière - et un « là-bas » - fait de rêves et de souvenirs. Pas de révolution en vue. Pas de lendemains qui chantent. Le terrain immédiat de « l’intervention », c’est la conscience de chacun.

Lundi 28 mars

- Salle Thélème, la journée : projection intégrale de Le lion, sa cage et ses ailes. 1976, 8 films de 12’ à 61’, Beta SP. Réalisation : Armand Gatti, Hélène Châtelain et Stéphane Gatti.

Il s’agit d’une série réalisée avec les travailleurs migrants de Montbéliard. Ce film est l’occasion pour A. Gatti d’amorcer un processus d’écriture collective, après la remise en question de son action et de son écriture que provoqua le choc de 68. Le premier film constitue un portrait de la ville, les suivants sont organisés grosso modo par communautés et se répondent en écho les uns aux autres, en racontant la vie ouvrière de tous les jours. Ils ne se présentent pas comme des documentaires au sens étroit du mot : ils comportent de vrais « personnages », ouvriers chez Peugeot, devenus, le temps d’un film, les conteurs de leur propre vie.

- 11 h : Projection des 3 premiers films. Montbéliard (43’), film polonais : Premier Mai (30’), film marocain : Haraka (61’).

- 14 h 30 : Projection des 5 derniers films. Film espagnol : Oncle Salvador (50’), film géorgien : la Difficulté d’être Géorgien (57’), film yougoslave : La bataille des 3 P. (43’), film italien : Montbéliard est un verre ( 40’), La dernière émigration (12’).

Chacun est invité à apporter son casse-croûte pour un déjeuner commun.

Le Plessis, théâtres, 20 h 30 :
Lecture par la Compagnie José Manuel Cano Lopez de textes de Gatti.

Soirée en forme de surprise pour notre invité, car la manifestation est accueillie ce soir-là au Plessis pour un échange autour d’un de ses textes.

Mardi 29 mars

- Salle Thélème, 13 h :
Projection : Nous étions tous des noms d’arbres. 1981, 110’, Beta SP. Réalisation : Armand Gatti, Jean-Pierre Dardenne, Hélène Châtelain, Joseph B. Long.

Par un récit non-linéaire, Gatti affronte et brise ici, ne serait-ce que l’espace d’un film, le sectarisme ambiant en Irlande du Nord et contribue à donner les moyens d’entrer dans le monde des autres. Par son approche audacieuse et ouverte de la « question irlandaise », ce film permet de mieux comprendre le sens du combat qui y est mené.

- Salle Thélème, 15 h 30 :
Conférence cinéma : « Les fictions du réel chez Armand Gatti ».

Table ronde entre Arlette Farge (historienne), Nicole Brenez (études cinématographiques), Edna Politi (cinéaste) et François Lecointe (historien), qui viendront présenter, et discuter avec le public, leur point de vue sur la question.

- Librairie Le Livre, 21 h :
Lecture par l’auteur et rencontre avec le public.

C’est A. Gatti qui nous réserve une surprise ce soir-ci, en venant partager avec le public tourangeau les mots de ses propres compagnons d’écritures.

Mercredi 30 mars

Salle de conférence de la bibliothèque municipale, 10 h :
Projection : Chant public devant 2 chaises électriques, 2005, 137’, DVD. Réalisation : Hélène Châtelain.

A la suite d’une semaine partagée avec Gatti en pleine répétition, Emmanuel Deléage décide de monter sa pièce sur l’Amérique, chez lui, à Los Angeles : Chant public devant 2 chaises électriques. Le film trace le parcours de ceux qui participèrent à l’expérience.
Première en France

- Salle de conférence de la bibliothèque municipale, 14 h 30 :
Conférence théâtre : « Ecriture et lutte dans le théâtre d’Armand Gatti ».

A la suite de la conférence d’Olivier Neveux (études théâtrales), Hélène Châtelain (actrice, cinéaste, et plus encore), Eric Salama, Jacques Rosner et Mohamed Melhaa (acteurs/metteurs en scène) partageront à partir de leurs expériences d’acteurs et de metteurs en scène auprès d’A. Gatti leur manière d’aborder la question.

- Cinéma Les Studio, 20 h 30 :
Projection : El otro Cristobal. 1962, 105’, 35mm. Réalisation : Armand Gatti.

Enhardi par sa première expérience de cinéaste (L’Enclos), Gatti part à Cuba sur l’invitation de l’ICAIC. Ce conte fantastique, d’inspiration latino-américaine, foisonne de thèmes et de personnages. Gatti mobilise toutes les ressources de la lumière, des décors et de la musique pour le mettre en scène et trouve une forme à la fois poétique et explosive.

Tarifs : tous les évènements sont en participation libre, sauf la projection d’El Otro Cristobal (3,50 € ou 2,80 €), et la représentation de La journée d’une infirmière - ou pourquoi les animaux domestiques ? (10 € / 7, 50 €).

Pour tout renseignement : Atelier Super 8 de Tours, Université Fr. Rabelais, 3 rue des Tanneurs, 37 000 Tours
02 47 38 15 09
as8t[@]hotmail.com

LES MOTS-CLÉS :

fbon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 13 mars 2005
merci aux 3185 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page