VOUS ÊTES DANS : dialogues avec les morts

0 | 7 | 14

_ de pourquoi ces corbillards enfin joyeux

ras-le-bol du triste, disaient les morts, pourvu qu’on les ballade

_ de ces plongeoirs à trains

une lettre d’un ami fonctionnaire régional des chemins de fer

_ paupière inverse

de l’implantation de ces paupières transparentes et du renouveau qui s’en induit pour l’écran, le rêve, la ville

_ (rencontre avec) toi en mort

du rêve et de ses perceptions du noir, des lieux, des figures

_ disaient les morts

remuement noir, variation récurrente (sous leur dictée)

_ mort qui te ressemble, et soudain...

reconnaissance approximative des êtres dans le rêve

_  progrès dans les suicides

et de quelques réflexions sur les blogs