retour catalogue général
• uniquement livres François Bon
la collection de classiques rares, «Les grands singuliers»
les ateliers d'écriture et nos auteurs invités

 
TIERS LIVRE ÉDITEUR, LA COLLECTION LOVECRAFT       
003 | Ambrose Bierce | Histoires de fantômes
Maisons hantées, disparitions inexpliquées, retour des morts ou comment très aimablement tuer ses parents, par un grand maître de la littérature américaine, considérable influence de Lovecraft. Traduction François Bon, et suivi du Club des Parenticides.
• commandes US/QC & autres monde
compléments sur le site
010 | H.P. Lovecraft | Commonplace Book, le carnet d'invention de Lovecraft.
Edition bilingue, exclusivité Tiers Livre.De 1919 à 1934, dans un carnet qu'il a cousu lui-même, Lovecraft note plus de 200 idées de fiction. Livre culte parmi les lovecraftiens, véritable mine pour l'imaginaire, le «Commonplace Book» (selon la tradition anglaise, les idées qu'on note pour être réutilisées) est ici présenté en édition bilingue, dans une version établie directement d'après les manuscrits originaux.
• commandes US/QC & autres monde
compléments sur le site
013 | H.P. Lovecraft | Rêves dans la maison de la sorcière
Un des grands récits classiques de H.P. Lovecraft, où un étudiant en mathématiques, féru de réalité multi-dimensionnelle, retrouve les traditions de vieille sorcellerie de la mythique Arkham.
• commandes US/QC & autres monde
compléments sur le site
014 | H.P. Lovecraft | Lui/He, édition bilingue
Le 6 août 1925, après une nuit blanche à marcher dans Manhattan, puis prendre le premier ferry pour Staten Island, Lovecraft achète un carnet à 10 cents, s'assoit dans un parc et écrit d'un trait cette vision hallucinée du futur de New York. Texte charnière avant son retour à Providence, une explication décisive avec la modernité. Et un des sommets de sa prose poétique et hantée, ici en version bilingue, avec une large introduction.
• commandes US/QC & autres monde
compléments sur le site
015 | H.P. Lovecraft | La peur en embuscade
En 1922, cherchant sa voie, le futur fondateur du magazine Weird Tales lance un magazine de détective (Home Brew). Alors ne pas être surpris qu'en acceptant les contraintes du genre Lovecraft le fasse à sa manière. Et c'est suivi d'un récit d'horreur typique de la même période, Les rats dans les murs.
• commandes US/QC & autres monde
• compléments sur le site
028 | H.P. Lovecraft | La musique d'Erich Zann, édition bilingue
Le violon a toujours été un instrument symbole pour le passage au fantastique. Ici, c'est aussi l'image de la ville, par cette rue qu'on ne peut retrouver. Et le surgissement de la pure terreur de l'intérieur de la musique même. Publié en 1922 dans le «National Amateur», ce récit de Lovecraft a été celui qui fut le plus réimprimé de son vivant, repris aussi en 1931 dans l'anthologie de littérature fantastique de Dashiell Hammett, qui contribuera à faire reconnaître Lovecraft comme auteur de premier plan. Un des plus beaux et mystérieux textes de Lovecraft, dans la première vague de sa création, le voici pour la première fois en édition bilingue.
• commandes US/QC & autres monde
compléments sur le site
030 | H.P. Lovecraft | Horreur à Red Hook
Et si le malaise éprouvé à ce récit, qui vous colle ensuite à la peau, ne tenait pas à cette salle souterraine sous l'église, à ces musiques entendues la nuit, à ces pratiques cultuelles secrètes, ni même à la présence de la mer, les docks de Brooklyn, la scène sur le bateau et l'horreur finale, mais bien au malaise même de Lovecraft à New York, dans sa solitude retrouvée et avant le retour à Providence, en juillet 1925 ? Nouvelle traduction plus introduction.
• commandes US/QC & autres monde
• compléments sur le site
033 | H.P. Lovecraft | Le carnet de 1933
L'été 2015, en travaillant sur les manuscrits de Lovecraft à la John Hay Library de Providence, dans la liasse du Commonplace Book s'échappe un carnet usé, à la couverture de cuir qui s'effrite. À l'intérieur, je reconnais ces textes sur l'écriture que je connais bien. Des listes, des exercices que Lovecraft s'impose à lui-même, véritables «compressions» de ses histoires fantastiques préférées, pour en prendre le noyau vivant. C'est un agenda de 1927, où il a scrupuleusement noté son numéro de téléphone, ses mensurations de faux-cols et caleçons. Si toutes ces notes ont déjà été reproduites, elles l'ont été séparément, dans des annexes ou des notes. Alors que c'était l'évidence: en 1933, dans sa plus haute période de composition, celle des plus grands récits, Lovecraft ouvre un carnet spécifiquement dédié à l'écriture, l'imagination, l'invention. C'est ce carnet que j'ai tenté, en le traduisant et l'annotant, de suivre le plus fidèlement dans sa genèse. Et c'était comme ouvrir un livre disparu, un livre inédit du plus grand explorateur des gouffres sombres de l'imaginaire.
• commandes US/QC & autres monde
compléments sur le site
034 | H.P. Lovecraft | Herbert West réanimateur
Le thème dont Lovecraft va se saisir, cette fin d’année 1921, vient de très loin : le Frankenstein de Marie Shelley. Faire revenir de la mort à la vie, et exploiter toutes les harmoniques, des plus fines aux plus excessives, qu’autorise le thème – avec excursion dans l'horreur du front de la Première Guerre mondiale, et quelques scènes des plus gore de toute l'oeuvre, avec petit clin d'oeil ironique bien sûr – les lovecraftiens le savent bien! Nouvelle traduction, et introduction.
• commandes US/QC & autres monde
compléments sur le site
 
RECHERCHER       
 
on first page, (or other components) on second page.
  • flux rss tiers livre _ revue _ journal
• site composé, rédigé et publié depuis 1997 par François Bon. Dépôt légal BNF : ISSN 2266-3010.
• tous droits de reproduction réservés © Tiers Livre Éditeur – contact & mentions légales.