#40jours #38 | Confins

L’immeuble se situe sur une haute butte qui domine la ville, niché au milieu d’un passage pavé. La nuit, les réverbères serrés les uns derrière les autres ainsi que de fourmis sur la trace d’une source sucrée éclairent la pierre d’une lueur dorée.

Hier il sort. Au bout du passage, la rue s’étire perpendiculairement. Il lève les yeux. En face, un bloc d’habitations s’agence autour de rues pareillement pavées. Des lilas, des glycines dégoulinent de hautes fenêtres. Des hommes et des femmes s’attroupent de part et d’autre du trottoir. Certains arrivent en trottinette et s’arrêtent : un groupe de fourmis agglutinées autour d’une source sucrée. Ils lèvent les yeux au ciel. Lui aussi lève les yeux au ciel. Un échafaudage est plaqué contre le mur blanc d’un bâtiment de quatre étages. Le toit en flamme fait comme un petit chapeau mobile et coloré, jaune, orange, traversé de traînées noires. Le ciel s’obscurcit.

Il rentre. Il baigne dans l’odeur de brûlé. Il reste ainsi plusieurs jours dans l’appartement sans pousser aucune porte, sans ouvrir aucune fenêtre. Parfois pendant des journées entières, il ne change pas de pièce. Alors que le temps passe, la séparation entre chaque espace semble plus solide. Lorsqu’enfin il se décide à sortir de la chambre, l’air résiste un peu.

Un jour, après longtemps, il sort à nouveau. Il s’oriente vers l’autre extrémité du passage. Il a vue sur toute la ville en contrebas, sur le tramway, sur l’hôpital. A quelques centaines de mètres, confuses et lumineuses, se dessinent telles des cimes les lignes enchevêtrées des confins.

Codicille : il y a quelques jours, un incendie prenait sur un toit du quartier. Et puis la frontière qu'en dire ?... Je voulais du plat, du petit, de l'anecdotique, une petite frontière minuscule, dérisoire, celle qui fait passer d'une pièce à une autre, d'une rue à une autre. https://www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe-2012-2-page-63.htm

A propos de Marion T.

Après tout : et pourquoi pas ?

3 commentaires à propos de “#40jours #38 | Confins”

  1. Rétroliens : #40jours #double | Flambée – Tiers Livre | les 40 jours

  2. Rétroliens : #40jours #40 | L’impression très joyeuse de la connaître / pour un art poétique narcissique – Tiers Livre | les 40 jours

Laisser un commentaire