Aquarium campagne

  1. C’est une ville avec une falaise, au bout des champs doux plissés. Soudain ça tombe à pic, et dans la surface verticale de la falaise, la façade d’un château, chaude loggia dans l’immeuble en pierre de falaise.
  2. Au bout des champs plissés les arbres. Les rues sont des sentiers qui dessinent comme des enfants dans la terre. Cette ville se peuple de jonquilles à la nuit tombée en février, puis les touristes changent de couleur, au printemps deviennent violettes.
  3. L’ensemble de champs fait une grande couverture plissée et très douce qui est mon doudou d’enfance. On peut dire doudou, nin-nin, mimi ou toute autre sorte de mot répétant syllabes et manières de se rassurer très petit. Paysage à caresser.
  4. De ces deux kilomètres carrés il y a bosses herbeuses, fermes, précieux crayonné des bouquets d’arbres détourant les prés, et brumes à hauteur de regard. D’une douceur à pleurer, à côté de la maison brûlée.
  5. Au bout du déshabillé souple de la campagne, l’a-pic, un cirque de pierre où planent des aigles qui pourraient être, tout aussi bien, murènes ou raies manta. Ils et elles habitent le château dans la falaise, la façade troglodyte quelques étages sous les sentiers bordés de jonquilles. Qui d’autre. Nous, une autre folle époque. On faisait un feu et cuire des patates dans des cannettes en alu, sur la terre meuble du château.

A propos de Juliette Cortese

A tâtons dans la langue, Juliette Cortese essaie des trucs, essaie d’écrire, essaie d’écrier les phrases muettes de son intérieur dans une forme audible à d’autres. Elle ramasse les minutes libres et les colle ensemble pour bricoler des écritures (voir blog), et occasionnelles vidéo(écriture)s. Travaille à ce que l’écriture devienne un peu plus le travail des jours de semaines, aux heures de bureau : ateliers d'écriture et accompagnement, formation, analyse des pratiques avec l'écriture. Ecriveuse des dimanches et jours fériés pas chômés, mal-finisseuse aspirant à mieux, sinon pianiste obéissante au texte.

5 commentaires à propos de “Aquarium campagne”

    • Oui je pense que n’ai pas assez travaillé techniquement, mais je manque de temps ces jours-ci. Mais la proposition 3D oblige quand même à se déplacer autrement dans l’espace. Et je me suis laissée aller à dessiner une perspective, pour comprendre un peu.

  1. moi aussi j’ai reconstitué le paysage en 3D en lisant lestantes d’affilée, on voit

  2. En tout cas moi je veux bien m’y promener dans ta campagne surtout s’il y a des violettes, et si on peut s’allonger sur la couverture et observer ce qui se passe en haut, et imaginer un tas d’histoires autour de la maison brûlée.

    • Merci Annick, je t’en prie, prends place, ce coin est confortable… Moi je vais tourner encore un peu autour de la maison brûlée, voir quelles histoires raconter encore…