autobiographies #04 | itinéraire bistre

Il n’y aurait que la nuit pour tisser un tel chemin… En sus, où l’introuvable Biscomte, même en écartant les ronces d’aujourd’hui et en essayant de déchiffrer la boite aux lettres rouillée, En sus qui porte comme une hauteur de Continuer la lecture autobiographies #04 | itinéraire bistre

autobiographies #04 | ouvrir les lieux

L’écriture m’est familière. Aucun visage ne me revient pourtant. Il m’est difficile de déchiffrer les noms et les adresses manuscrites. Chaque contact semble avoir été noté rapidement, au coin d’une table, au crayon ou au stylo. C’est un carnet rempli Continuer la lecture autobiographies #04 | ouvrir les lieux

autobiographies #03 | lot d’arbres d’occasions

Codicille : après avoir beaucoup tourné dans la forêt du manque de temps, je m’assieds à ma table de travail. Je ne parviens pas jusqu’à cet arbre autobiographique. Je me désole. J’aime les arbres et je ne veux pas perdre de Continuer la lecture autobiographies #03 | lot d’arbres d’occasions

#L11 | hisser haut le pleur de la ville

Ils sont tous les six à déambuler ce soir. Mahyar ne rentrera pas, alors ils feront comme avant. La nuit circule entre eux comme une vigne vierge qui tournicote dans les bronches. Port de Brest, les paquebots géants, le chantier Continuer la lecture #L11 | hisser haut le pleur de la ville

autobiographies #03 |  medecine tree

Je l’ai découvert par hasard, un soir d’été, de retour de Normandie, dans une pâture en bordure de route. Moult oripeaux de pièces multicolores habillaient sa silhouette chenue ornées de branches griffues et décharnées. M’approchant de cet ensemble disparate, je Continuer la lecture autobiographies #03 |  medecine tree

autobiographies #02 | les unes et les autres

Elle s’appelle Raymonde. C’est une femme forte, corpulente dans son corps, solide dans sa tête. Croyante, sincèrement croyante en Dieu, en ses saints, voue dévotion à Saint Joseph. Sa statue trône en bonne place dans sa cuisine, la pièce à Continuer la lecture autobiographies #02 | les unes et les autres

#L12 | tout ça à cause du fer

Elle imagine des rails, c’est une image atroce, des rails qui se perdent dans le point où ils se rejoignent à l’infini, on sait qu’ils ne se rejoignent pas et pourtant on le voit, des lignes noires barrées de brun Continuer la lecture #L12 | tout ça à cause du fer