DEVANT

Devant toi Devant moi il n’y a rien ! Toujours deux, toujours le vent qui nous passe devant ! DEVANT…il faut y aller. DEVANT, toujours c’est le moment d’y aller. DEVANT. DEVANT, c’est le vide, de devant. Arrêtes de vouloir passer devant, c’est moi qui suis devant ! TOUJOURS DEUX, TOUJOURS LE VENT, ET MOI DEVANT. Mais quand devant soi il n’y a que du vent, du vent de gens hors d’eux…

DU VENT DE SOI,

Devant soi-même le sol

Devant toi à même le sang

Soit toi devant, soit moi

Devant toi suis-moi

Devant de toi à moi

Deux vents, deux soi

De même vent soit ces deux soi

Que soit le vent au devant

Sans toi ni moi

Moi sois, Moi toi

Devant moi Devant moi toi

Mais devant soi Toujours devant soi

Il y a la mer le vent l’univers

Sans toi ni moi

Mais à l’unisson de nos grands soi

DEVANT n’existe pas !

A propos de AgnèsCAT'S

Ni autrice, ni écrivaine , écriturienne (rime avec païenne!) tout de même!

Une réponse à “DEVANT”

  1. Agnès, j’aime bien ce rythme que le mot DEVANT donne à votre texte, et le mouvement lié à l’image même de la confrontation que je suppose entre deux “moi” d’ailleurs plus qu’entre deux personnes… Bref. Peut-être que vous pourriez essayer de rassembler ce texte en un seul bloc, pour lui donner davantage de force…. à la lecture. Il me semble qu’il y gagnerait, et même que vous auriez été plus loin dans l’écriture…